Leçon ; leçon inaugurale de la chaire de sémiologie littéraire au Collège de France prononcée le 7 janvier 1977 Leçon ; leçon inaugurale de la chaire de sémiologie littéraire au Collège de France prononcée le 7 janvier 1977
Leçon ; leçon inaugurale de la chaire de sémiologie littéraire au Collège de France prononcée le 7 janvier 1977 Leçon ; leçon inaugurale de la chaire de sémiologie littéraire au Collège de France prononcée le 7 janvier 1977
 / 

Leçon ; leçon inaugurale de la chaire de sémiologie littéraire au Collège de France prononcée le 7 janvier 1977

( Aucun avis )

À propos

Roland Barthes entre au Collège de France en 1977 pour y occuper une chaire de sémiologie littéraire. Ce texte reproduit la leçon inaugurale qu'il y prononça le 7 janvier. Il y opère une véritable jonction entre les différents volets de son oeuvre. Du pouvoir inscrit dans la langue comme code, à ce qui dans la langue même l'esquive : la littérature. Et du signe comme objet de science autorisée, au texte comme plaisir d'être par le signe imaginairement capturé.

Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782757850169

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    56 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Roland Barthes

Né à Cherbourg le 12 novembre 1915
Décédé à Paris le 26 mars 1980
A la suite d'études de lexicologie et de linguistique, Roland Barthes participe en 1934 à la formation du groupe 'défense républicaine anti-fasciste', en réaction aux événements qui ravagent l'Europe. Souffrant d'une faiblesse pulmonaire, il est toutefois réformé en 1939. Il occupe alors successivement plusieurs postes - bibliothécaire à l'Institut français de Bucarest, lecteur à l'université d'Alexandrie, conseiller littéraire aux éditions de l'Arche - et participe également au lancement de plusieurs revues comme Arguments et la Quinzaine littéraire. Essayiste et sémiologue reconnu, il cherche à rompre avec la pensée de Saussure. En tant que directeur d'études à l'EHESS et attaché de recherche en sociologie au CNRS, il approfondit ses analyses du mythe et du signe. Une exposition lui a été consacrée à Paris au centre Pompidou en 2002-2003.

Customer reviews

empty