Sept femmes ; Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Path, Ingeborg Bachman, Djuna Barnes Sept femmes ; Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Path, Ingeborg Bachman, Djuna Barnes
Sept femmes ; Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Path, Ingeborg Bachman, Djuna Barnes
Sept femmes ; Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Path, Ingeborg Bachman, Djuna Barnes
 / 

Sept femmes ; Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Path, Ingeborg Bachman, Djuna Barnes

À propos

Sept femmes. Sept allumées pour qui l'écriture n'est pas un supplément d'existence mais l'existence même. Sept ouvres dont la force et la beauté ont marqué Lydie Salvayre et décidé pour beaucoup de sa vie. Sept parcours, douloureux pour la plupart, dont elle suit les élans, les angoisses, les trébuchements et les fragiles victoires.

Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782757843031

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    17.9 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    138 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Lydie Salvayre

Née en 1946 d'un père Andalou et d'une mère catalane, réfugiés en France en février 1939, Lydie Salvayre passe son enfance à Auterive, près de Toulouse.

Après une Licence de Lettres modernes à l'Université de Toulouse, elle fait ses études de médecine à la Faculté de Médecine de Toulouse, puis son internat en Psychiatrie. Elle devient pédopsychiatre, et est Médecin Directeur du CMPP de Bagnolet pendant 15 ans.

Lydie Salvayre est l'auteur d'une vingtaine de livres traduits dans de nombreux pays et dont certains ont fait l'objet d'adaptations théâtrales.

La Déclaration (1990) est saluée par le Prix Hermès du premier roman, La Compagnie des spectres (1997) reçoit le prix Novembre (aujourd'hui prix Décembre), BW (2009) le prix François-Billetdoux et Pas pleurer (2014) a été récompensé par le prix Goncourt 2014.


empty