Dieu, Shakespeare et moi
 / 

Dieu, Shakespeare et moi

Résumé

Chez Woody Allen, Dieu est un chef de service sadique qui s'amuse à lancer des paris absurdes avec Satan. Et pour Les gagner, Le Seigneur n'hésite pas à pousser Job dans un chaudron de Béchamel, avant de lui envoyer un ange de Miséricorde qui l'assomme à coups de maillet de polo... De pensées ahuries en aphorismes grandioses, une folie douce salvatrice qui raille Les mythes du monde moderne.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782757812921
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 160 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 93 g
  • Distributeur Interforum

Série : Non précisée

Woody Allen

Après avoir écrit des sketches pour la télévision et d'innombrables chroniques pour des magazines, Woody Allen décide de monter sur les planches en 1961. Ce petit bonhomme à lunettes séduit le public par sa maladresse et son humour. De 1977 à 1979, c'est avec 'Annie Hall' , 'Interiors' et 'Manhattan' qu'il se fait connaître en tant que comédien, réalisateur et scénariste. Shakespeare, Pirandello, Tchekhov ou encore Kafka lui fournissent l'inspiration pour ses films suivants, de la 'Comédie érotique d'une nuit d'été' à 'Maris et femmes' en passant par 'La Rose pourpre du Caire'. Depuis l'année 2000, il revient à ses premières amours et réalise deux comédies : 'Escrocs mais pas trop' et 'Le Sortilège du scorpion de Jade'. En 2005, Woody Allen surprend avec 'Match Point' : loin de New-York, ce film noir n'a rien à voir avec les comédies déjantées auxquelles le réalisateur avait habitué les spectateurs. Il joue dans 'Scoop', son second film ayant pour cadre l'Angleterre et projeté en 2006, de même que 'Woody Allen Summer Project'. Le succès du réalisateur ne faiblit pas et chaque année, en décembre, le public des salles de cinéma a pris l'habitude d'attendre le 'nouveau Woody Allen' !

empty