Ni vues ni connues ; Panthéon, Histoire, mémoire : où sont les femmes ?

About

Comprendre pourquoi il n'y a pas ou peu de femmes dans les livres d'histoire. Aider les femmes à ne pas tomber dans le mécanisme de l'invisibilisation.Pourquoi les noms comme les exploits des femmes n'apparaissent-ils ni sur les plaques des rues ni dans les manuels scolaires ? N'auraient-elles donc rien fait qui vaille la peine qu'elles soient reconnues ?

Pourtant, de plus près, en balayant les légendes, en soulevant les tapis, en fouillant les placards, on découvre que l'Histoire qui est enseignée n'a pas retenu le nom de la femme qui affirme l'existence du système solaire avant Galilée, invente l'art abstrait avant Kandinsky, ou théorise les pulsions de mort avant Freud Mais pourquoi, et surtout comment ?

En décortiquant les mécanismes qui ont fait tomber les 75 femmes de ce livre aux oubliettes, le collectif Georgette Sand met en lumière sur un ton décalé ce qui a été occulté, spolié ou fantasmé. Il révèle également que ce qui rend invisible n'est pas une fatalité et peut même être désamorcé très simplement : pour être reconnues, il faut être connues, et pour être connues, il faut être vues.


Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Genres


  • Authors

    Collectif georgette sand

  • Publisher

    Hugo Document

  • Distributeur

    Hachette

  • Publication date

    05/10/2017

  • EAN

    9782755635393

  • Availablity

    Épuisé

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Height

    21.1 cm

  • Width

    15.4 cm

  • Thickness

    2 cm

  • Poids

    515 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Collectif Georgette Sand

Le collectif se crée en 2013 autour de la question : Faut-il vraiment s'appeler George pour être prise au sérieux ? Travaillant sur la représentation des femmes dans l'espace public, les droits économiques et la santé des femmes, il promeut le mentorat féminin, l'#empowermeuf et propose une alternative aux codes de genre (concours d'insultes non sexistes, lancement du parfum « l'homme féministe »...). Georgette Sand a lancé en 2014 la médiatique campagne sur la taxe rose.

11 500 suivent les Georgette sur Facebook et 3000 sur Twitter.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4
empty