Ratafia T.7 ; un besoin de consolation Ratafia T.7 ; un besoin de consolation
Ratafia T.7 ; un besoin de consolation Ratafia T.7 ; un besoin de consolation
 / 

Ratafia T.7 ; un besoin de consolation

(Scénariste),

( Aucun avis )

À propos

Des livres rances !

Il était temps, l'équipage de la Kouklamou a enfin mis la main sur un trésor ! Mais soumis au poids de tout son or, le navire ne tarde pas à passer en dessous de la ligne de flottaison et à prendre l'eau... saccageant ainsi tous les livres de la bibliothèque du Capitaine ! Le problème, c'est que l'un d'entre eux, Consolation, a été emprunté à un navire-bibliothèque à la politique très stricte : « saisie totale des biens de l'emprunteur en cas de non-retour du livre » ! Le Capitaine, Romuald et tous les autres n'ont d'autre choix que de partir en quête de l'ouvrage en question s'ils ne veulent pas perdre leur magot si durement acquis. Pas gagné alors que la crise du livre fait rage et que les librairies ferment toutes les unes après les autres...

Les jeux de mots potaches et les situations absurdes reviennent de plus belle dans cette nouvelle aventure du plus barré des équipages de pirates, mené par les talentueux matelots Pilet et Pothier !

Retrouvez chez Vents d'Ouest les sept premiers volumes de cette épopée piratesque hilarante, au ton inspiré de Goscinny et de Gotlib.

En exclusivité à cette nouvelle édition : 8 pages de bonus inédits (ex-libris, crayonnés, études planches...).

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Tout public > Humour

  • EAN

    9782749308777

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Longueur

    29.3 cm

  • Largeur

    21.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    404 g

  • Série

    Ratafia

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Nicolas Pothier

Nicolas Pothier est né le 14 avril 1968 à Los Angeles Poitiers, une première approximation qui sera le début de beaucoup d'autres. Après des années d'études irréprochables à Cambridge Tours, il part en Afrique où il coopérera plutôt que de faire son service militaire, une vieille coutume française aujourd'hui obsolète.À son retour du désert, il se lance par passion par hasard dans le jeu vidéo chez Infogrames/Atari, une société alors florissante. Pendant 10 ans, il travaillera sur les licences BD les plus prestigieuses commerciales - Astérix, Tintin, Les Schtroumpfs, Titeuf, etc.- en tant qu'animateur 2D jusqu'au poste de directeur artistique.Simultanément, Nicolas Pothier met un pied dans le journalisme la presse BD en collaborant au magazine "BoDoï" (dès le n°1 en 1997) dans lequel il animera tous les mois la célèbre l'insupportable rubrique du Pinailleur.Une ascension sociale fulgurante un parcours pépère qui s'arrêtera net en 2003, l'année durant laquelle lui et 400 de ses petits camarades seront plan-socialisés, une vieille coutume française aujourd'hui toujours d'actualité.N'écoutant que son talent et son courage son instinct de survie, il se lance alors dans l'écriture de scénarios de bandes dessinées en signant diverses histoires courtes remarquées par la profession dans "BoDoï" et "Métal Hurlant" avec Joël Mouclier et Yannick Corboz. C'est avec le même Corboz qu'en 2004, il livre un premier album, le BDJazz consacré à Woody Allen aux éditions Nocturne, et que l'année suivante, il lance la série culte Ratafia avec Frédérik Salsedo aux éditions Milan. Fort de ces deux succès livres, sa carrière est lancée commence.En 2006, il retrouve Yannick Corboz avec lequel il signe l'album culte Voies Off dans la collection Treize Etrange et c'est en 2008 qu'il sort avec Brüno un western culte, Junk.Parallèlement à la BD, il continue de travailler cachetonner pour la publicité et le jeu vidéo (en 2005, il signe le scénario et les dialogues du jeu Astérix XXL 2 sur Playstation 2.)Nicolas Pothier vit et travaille à New York Lyon.

Johan Pilet

Né à Liège en 1976, Johan Pilet débute son parcours professionnel dans le design automobile. Diplômé en esthétique industrielle, il décide néanmoins de reprendre le chemin des bancs d'école pour se consacrer à son premier amour : la bande dessinée.En 2003, fraîchement sorti (à nouveau) des études, il rencontre Batem, dessinateur du Marsupilami, qui lui propose de rejoindre l'atelier liégeois qu'il partage avec Stéphane Colman, Olivier Saives et Fabrizio Borrini.En 2004, il fait ses premières armes dans le journal "Spirou" où il illustrera plusieurs histoires courtes et créera, sous le pseudonyme Nãn le personnage Monkey. En parallèle, il colorise la série Karma, illustrée par Fabrizio Borrini et scénarisée par Jean-Louis Janssens (trois tomes parus aux éditions Dupuis).En 2010, il s'associe au scénariste Jean-Michel Darlot, issu également du journal "Spirou", et publie  son  premier album : Barzoon Circus -  Le Jour de la citrouille édité chez Glénat sous le label Treize étrange. 

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4

Customer reviews

empty