Momo qui kills Momo qui kills
Momo qui kills
Momo qui kills
 / 

Momo qui kills (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Momo est un homme usé qui marche au vent en se récurant l'oreille avec une chaussette tricotée laine angora.
Momo aime le contact du doux. Pourtant il a la phobie des chats. Il a la rage. Sa femme et sa fille l'ont quitté et ça, il ne peut le supporter. Il n'a pas les mots pour répondre à la barbarie de la société qu'il subit, alors il se venge sur des femmes qu'il agresse, viole et tue. Momo nous entraîne dans sa folie meurtrière et sa descente aux enfers ponctuées par une ivresse et un désespoir froids. Une prose tranchante comme un scalpel.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782749100067

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    21.2 cm

  • Largeur

    14.1 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    180 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Franca Maï

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Franca Maï, 1/4 vietnamienne, romancière et artiste, est née à Paris dans le quatorzième arrondissement. Tour à tour vampire dans le film culte de Jean Rollin Fascination, terroriste dans le film de Dominique Chaussois Le moustachu ou Escort Girl dans le film de Renan Chiraux Première génération, Franca Maï a aussi produit, écrit et réalisé des films alternatifs pour résister à l'atonie ambiante du politiquement correct, diffusés dans des lieux insolites : duramen, cimetières, souterrains, etc. Elle est, notamment, la réalisatrice de L'An de mes II, court-métrage traitant du rapport entre une victime et son bourreau.
Depuis 2002, elle sévit dans la littérature et sa prose au scalpel est une invitation à décrypter les zones marécageuses de l'âme humaine. Cofondatrice, avec Di2 Delaine, du webzine sans barbelés http://e-torpedo.net/, elle partage des écrits et des articles en creative commons.
Ses romans publiés au cherche midi sont tous parus au format poche (Pocket, Nouvelles Voix). Egalement nouvelliste et poète, Franca Maï a griffé de nombreux recueils collectifs humanitaires : Le clochard ricanant, La dérive, Avec ma permission, L'oisillon décharné - dédié à Nathalie Ménigon - et Les repentis chantent faux - dédié à Cesare Battisti (Humanimal, éditions Archipel93) ; Jardin secret (le catalogue Vive la mode n°1) et La ligne blanche (revue CCAS infos n° 270).

empty