Les autres
Les autres
 / 

À propos

Lors d'une soirée d'anniversaire, un jeu de société destiné à mieux se connaître entre amis devient le révélateur de secrets de famille jusqu'ici soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance.
Théo fête ce soir ses vingt ans - est-ce vraiment le plus bel âge de la vie ? Il est entouré pour l'occasion de ses proches : sa mère, son frère aîné, sa fiancée, une amie d'enfance et son petit garçon, un ami de son frère et son amoureuse. Une ombre au tableau cependant, la maladie de sa grand-mère, qui va bientôt s'éteindre et qui leur tient compagnie de loin, à l'étage de la maison, dans sa chambre. Autre regret : bien qu'il soit rentré, son père ne passera pas la soirée avec eux. Mais qu'importe, rien ne devrait troubler ce moment de convivialité et de réjouissance.
Rien sauf l'esprit taquin - cruel ? - du frère aîné, Niels. Celui-ci a offert à Théo un jeu de société intitulé "Personnages et caractères", et il exige qu'on y joue dès ce soir, malgré l'avertissement mentionné sur la boîte : "Personnes susceptibles s'abstenir". Grâce à une série de questions amusantes, indiscrètes, embarrassantes ou carrément scandaleuses, ce jeu est censé dévoiler à chacun la façon dont les autres le perçoivent, et par là remettre en cause l'idée qu'il se faisait à la fois de lui-même et de la force des liens l'attachant à ses proches.
Au fil de la partie, le jeu devient le révélateur de secrets de famille jusqu'ici soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance... et nul ne sortira indemne de cette soirée.
Avec une aisance étonnante, Alice Ferney propose trois axes successifs d'écriture, qui se répondent et se complètent : une première partie, "choses pensées", permet d'entrer dans l'esprit et la mémoire des protagonistes ; une deuxième, "choses dites", traite la soirée uniquement par les dialogues, composant une véritable pièce de théâtre dans le roman ; la troisième, "choses racontées", est prise en charge par un narrateur omniscient qui éclaircira les zones d'ombre laissées par l'hypocrisie ou le déni des personnages. Monologues intérieurs, dialogues et récit, ce prisme permet d'exposer dans toute leur complexité les liens unissant un groupe. Alice Ferney illustre ce mélange d'amitié, de jalousie, de peur, d'illusions, de rancoeurs, d'espoirs, de douleur avec tant de talent que Les autres pourrait bien être aux relations affectives - celles de la fratrie, de l'amitié, de l'amour naissant... - ce que La conversation amoureuse est à l'amour : un accomplissement romanesque d'une grande maîtrise polyphonique.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782742762583

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    10 cm

  • Épaisseur

    3 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Alice Ferney

D'Alice Ferney, qui enseigne les sciences économiques à Paris, Actes Sud a publié : Le Ventre de la fée (1993), L'Elégance des veuves (1995 ; Babel n° 280), Grâce et dénuement (1997, Prix Culture et bibliothèques pour tous ; Babel n° 439), La Conversation amoureuse (2000 ; Babel n° 567), Dans la guerre (2003 ; Babel n° 714), Les Autres (2006 ; Babel n° 857), Paradis conjugal (Babel n° 990), Passé sous silence (2010).

empty