Blanche et marie Blanche et marie
Blanche et marie
Blanche et marie
 / 

À propos

Utilisant des écrits de Blanche Wittman, favorite du Docteur Charcot puis assistante de Marie Curie, Per Olov Enquist une nouvelle fois s'interroge sur la force de l'amour confronté à la monstruosité et à la mort.
Plaçant son roman au début du XXe siècle à Paris, Per Olov Enquist le construit autour de quatre personnages principaux : Blanche Wittman, sans doute la malade mentale la plus célèbre du monde ; Marie Curie, deux fois prix Nobel, mais abandonnée par son amant qui lui préféra sa secrétaire ; Jane Avril, ancienne internée de la Salpêtrière, devenue danseuse, immortalisée par Toulouse-Lautrec ; Charcot, enfin, le précurseur de l'étude des maladies mentales. Très jeune, Blanche Wittman fut internée à l'hôpital de la Salpêtrière parmi près de sept mille femmes : cas sociaux, filles des rues, pêle-mêle avec les aliénées, les épileptiques et les hystériques. Sous couvert de recherches des secrets du cerveau et du corps, les médecins fricotaient avec les patientes dans un érotisme indissociable des débuts de la psychanalyse.
C'est dans ce même hôpital qu'officiait le professeur Charcot, grand spécialiste de l'hystérie, transférant ses attentions ambiguës de Jane à Blanche, qui devint son médium préféré et qu'on amenait aux séances d'hypnose dans une brouette. Des années plus tard, à la mort de Charcot (qu'elle avoue avoir tué), quand elle aura quitté la Salpêtrière pour devenir l'assistante de Marie Curie, Blanche sera brûlée par la radioactivité puis amputée des deux jambes et d'un bras. Destin implacable : Blanche, devenue femme-tronc, se retrouvera promenée dans une brouette. Les carnets de Blanche, un jaune, un noir et un rouge, racontent son amitié avec Marie, féministe avant l'heure et choisissant l'adultère à la mort de son mari Pierre. Blanche l'aide à surmonter son désarroi quand elle doit mettre fin à sa relation secrète avec le physicien Paul Langevin, une liaison qui fit scandale. Mais Marie est aussi une scientifique
passionnée, plongée nuit et jour dans ses recherches comme dans une quête
métaphysique. Les mots de Blanche évoquent avec poésie la luminescence de la pechblende, cette pierre sur laquelle Marie travailla sans relâche pour comprendre son rayonnement, à ses yeux symbole de beauté et de "l'amour qui triomphe de tout", mais qui se révélera mortelle, les radiations du radium rongeant inexorablement les deux femmes...



Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782742758890

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    260 Pages

  • Longueur

    21.7 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    250 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Per Olov Enquist

Per Olov Enquist est né en Suède en 1934. Il écrit tout aussi bien des romans, que des poèmes ou des biographies. Il a pour originalité de développer un style de roman à base documentaire. La fiction part toujours d'une réalité avérée pour ensuite aboutir à des récits très structurés mêlant la biographie et le roman.

empty