Les sept dormants
 / 

À propos

Le 21 mai 1996, sept moines étaient assassinés par un groupe islamiste au Monastère de Tibhirine en Algérie. Ce crime avait bouleversé l'opinion internationale. Depuis, de nombreuses commémorations ont eu lieu à la mémoire de ces sept religieux. Rachid Koraïchi, artiste plasticien, souhaite à son tour leur rendre hommage. Son témoignage, en tant qu'artiste algérien, constitue une réponse humaniste à la haine et à l'intolérance. Ses récents projets inspirés de textes mystiques (Ibn Arabi, Attar, Rumi...), témoignent de son intérêt pour les êtres qui ont fait le choix d'une vie contemplative et spirituelle. Le projet consistera en la réalisation de 7 livres d'artistes et à l'installation à Tibhirine d'un jardin à la mémoire de ces moines. Ce titre " Les 7 dormants " fait référence à un conte populaire arabe. Il évoque le retrait de la vie quotidienne, le sommeil, la résurrection.

Categories : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques

  • EAN

    9782742753321

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    488 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    6 cm

  • Poids

    1 640 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Beaux-livres

Infos supplémentaires : Relié  

Michel Butor

Michel Butor est connu du grand public comme étant l'auteur de La modification, mais après rompu en 1960 avec la forme romanesque. Michel Butor travaille avec des plasticiens et des musiciens. Il est traduit dans le monde entier. M.B. a fêté ses 82 ans. En attendant d'autres anniversaires il rassemble laborieusement ses OEuvres complètes. Connu d'abord comme apprenti-romancier, il s'est lancé dans toutes sortes d'aventures littéraires, dont celle-ci

Hélène Cixous

Figure majeure de la littérature française depuis son roman Dedans (prix Médicis 1969), Hélène Cixous anime un séminaire au Collège international de philosophie depuis 1983. Elle a notamment publié aux Éditions Gallimard Le Livre de Promethea (collection blanche, 1983) et Les Sans Arche d'Adel Abdessemed (Art et Artistes, 2018).

Sylvie Germain

Sylvie Germain est l'auteur d'une œuvre singulière, couronnée de nombreux prix littéraires : Prix Femina pour Jours de colère, Grand Prix Jean Giono pour Tobie des Marais, Prix Goncourt des lycéens pour Magnus, Prix Jean Monnet de littérature européenne et Grand Prix SGDL de littérature pour l'ensemble de son œuvre. Elle a publié aux éditions Albin Michel Magnus, L'inaperçu, Hors champ, Le monde sans vous, Rendez-vous nomades et Petites scènes capitales.

Nancy Huston

Après avoir grandi au Canada, Nancy Huston suit son père aux Etats-Unis lorsqu'elle a quinze ans et finit ses études à New York. Quand Nancy a six ans, sa mère quitte brusquement son foyer pour aller mener sa vie ailleurs. Un traumatisme douloureux mais fondateur qu'elle transforme en richesse : c'est par l'imagination qu'elle va tenter de comprendre l'incompréhensible. 'La Virevolte' (1994) et 'Prodige : polyphonie' (1999) abordent le sujet de façon explicite. Venue à Paris pour un an en 1973, Nancy Huston reste et devient élève de Roland Barthes. Elle débute sa carrière en tant qu'essayiste pour le MLF, et pour des journaux de femmes tels que Sorcières, qu'elle a cofondé, et publie son premier roman en 1981 'Les Variations Goldberg'. Avec 'Cantiques des plaines' (1993) - Prix du Gouverneur général - elle retrouve sa langue maternelle et, depuis, se traduit elle-même dans les deux sens. En 1996, 'Instruments des ténèbres' obtient le Goncourt des lycéens. Sous forme polyphonique, typique de Nancy Huston, elle donne voix à plusieurs personnages, voire même à une glycine, un étang ('Une adoration', 2003, son dernier roman) ou Dieu en personne (Dolce Agonia, 2001.) Nancy Huston partage son temps entre Paris et le Berry, où elle vit avec son mari, le sémiologue d'origine bulgare Tsvetan Todorov et leurs deux enfants.

Leïla Sebbar

Leïla Sebbar, romancière et nouvelliste, est née à Aflou, en Algérie, d'un père algérien et d'une mère française. Elle vit à Paris. Également paru chez Bleu autour : Femmes d'Afrique du Nord (lire page 10). Derniers titres parus : Isabelle l'Algérien, nouvelles, dessins de Sébastien Pignon (Al Manar, 2005), Parle mon fils, parle à ta mère, roman, réédition (Stock, 1984 ; Thierry Magnier, 2005) et Je ne parle pas la langue de mon père (Julliard, 2003).

empty