Travailler et aimer ; mémoires

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Travailler et aimer ; mémoires

Liste

Fille de Raymond Aron et femme d'Antoine Schnapper, historienne de l'art et élève d'André Chastel, Dominique Schnapper est l'une des figures de la sociologie et des sciences politiques françaises. Elle évoque ici son enfance dans l'ombre de son père, son " entrée en sociologie ", à la fin des années 1950, quand les Crozier, Touraine, Mendras ou encore Morin jetaient les bases de ce que sera l'école française dans sa diversité, sa rencontre décisive avec Pierre Bourdieu, alors jeune assistant à la Sorbonne, son séjour de jeunesse à Bologne avec son mari, le retour à Paris et les premiers pas dans la carrière académique, à l'heure où l'enseignement de sociologie se réorganise, la rupture avec Bourdieu, le climat de l'après-1968. Elle revient surtout sur ses années d'enseignement, quand sont parus ses principaux livres, et s'explique sur les spécificités de sa démarche et de ses travaux, les grands thèmes qu'elle a abordés, tout en donnant son regard sur l'évolution de la sociologie française jusqu'à aujourd'hui.

  • EAN 9782738130037
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 240 Pages
  • Longueur 22 cm
  • Largeur 15 cm

Dominique Schnapper

Née en 1934, Dominique Schnapper est la fille du philosophe et sociologue Raymond Aron (1905-1983) et l'épouse de l'historien d'art Antoine Schnapper (1933-2004).ÿChef de travaux, puis maître-assistante à l'École pratique des hautes études, VIe section (devenue École des hautes études en sciences sociales en 1976) en même temps qu'elle était maître de conférences à l'Institut d'Études Politiques de Paris de (1972-1980), elle est directrice d'études à l'EHESS depuis 1981. Sa direction d'études, qui a porté de 1981 à 1995 sur « l'ethnosociologie des sociétés modernes » se concentre depuis 1995 sur « la sociologie de la citoyenneté ». Longtemps membre du Comité national du CNRS, elle a également été présidente de la Société française de sociologie. Elle est docteur honoris causa de l'université McGill de Montréal, elle a reçu le prix Balzan 2002 pour l'ensemble de son oeuvre.ÿParmi les nombreuses missions qui lui ont été confiées, elle a été membre de plusieurs commissions nationales : sur la nationalité sous la présidence de Marceau Long (1987), sur la drogue, sous la présidence du Professeur Henrion (1994), sur le service national sous la présidence de Jean Picq (1995) et sur l'Éducation sous la présidence de Roger Fauroux (1995-1996).ÿElle a été membre du Conseil constitutionnel de mars 2001 à mars 2010.

Grand format - 22.90 €

En stock dans 2 librairies Choisir ma librairie


empty