reconstruire du commun ; les créations sociales des lépreux en Inde reconstruire du commun ; les créations sociales des lépreux en Inde
reconstruire du commun ; les créations sociales des lépreux en Inde
reconstruire du commun ; les créations sociales des lépreux en Inde
 / 

reconstruire du commun ; les créations sociales des lépreux en Inde

À propos

Pendant huit ans, Fabienne Martin a suivi le quotidien des résidents d'une communauté de lépreux établie dans la ville de Jodhpur dans le Nord de l'Inde.
Cette communauté est née de la volonté des lépreux de rétablir des liens et de recouvrer une place dans une société surdéterminée par les appartenances collectives. Comment vivre avec la lèpre ? Pour les lépreux qui ont fondé cette communauté et pour leurs descendants qui y sont nés, cette question impérieuse, existentielle au sens le plus littéral et le plus concret, anime sans relâche leur quotidien.
Pour le chercheur, elle invite à examiner comment la vie peut se trouver radicalement redéfinie par un événement, et, à partir de cette reformulation, à appréhender le sens que les individus lui prêtent. Placés devant l'incertitude de l'inconnu, subissant la violence de l'exclusion et les douleurs du corps, les lépreux ont constamment opéré des choix. Ils ont exploré des possibles et en ont aussi créé.
C'est là que réside leur particularité, à la fois en deçà et au-delà de la communauté qu'ils ont formée, dans ce qui précède et ce qui suit sa constitution : dans une certaine manière de construire du commun, dans une certaine manière d'être en commun. Ce livre s'intéresse à ces choix, à ces parcours, à ces élaborations.
Il expose ce qu'il est rarement donné d'observer : la fabrique en cours de nouvelles formes sociales d'existence.

Sommaire

Introduction.

Première partie. Ruptures.
Chapitre premier - « Comment c'est arrivé ».
Veeraya : Lectures du corps et réactions.
Muttusvami : Chercher un endroit où rester.
K. Kisan : Désarroi et abandon.
Antaya : Une question d'époque.
La mère de Bala : Mesures de protection et langage de l'impureté.
Sarojna : L'expérience de l'intouchabilité.
Shanta : Faute et punition.

Chapitre II - Le séjour à Dichpalli.
Gagner l'hôpital.
La découverte d'un univers médical inédit.
Le dieu des Chrétiens.
Une communauté de patients.

Chapitre III - Sur les routes.
Devoir partir.
Cartographie des déplacements.
Le mouvement des relations.

Deuxième partie. Se reconstruire un monde.
Chapitre IV - Former un ashram.
L'ancrage dans un territoire.
Un espace de seva.
Solliciter, demander, encore et toujours.

Chapitre V - Le partage du quotidien.
Les formes du vivre-ensemble.
Partager son espace avec d'autres.

Chapitre VI - Le corps lépreux.
Les marques du corps dans l'enceinte de l'ashram.
Le corps, forme de subsistance : la pratique de la mendicité.
Maintenir la visibilité des marques.

Troisième partie. Le poids de l'appartenance.
Chapitre VII - Tous parents.
Le langage de la parenté, structure des relations.
Se marier dans le contexte de la lèpre.
Rôle et interventions du sangam dans les mariages.

Chapitre VIII - Entre dire et taire.
La gestion de l'appartenance dans les relations quotidiennes.
L'éloignement et la préservation des liens.
L'administration de la compensation.

Chapitre IX - À qui la faute ?
Les modes d'interprétation de l'infortune.
Une affaire de qismat.
La question de la responsabilité.

Conclusions.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Asie > Inde

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Travail social / Aide sociale > Maladie / Handicap / Vieillesse

  • EAN

    9782735113972

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Poids

    549 g

  • Distributeur

    Cid - Fmsh

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty