À propos

Banlieue, bidonville, ghetto, slum, taudis...
Souvent un mot désignant un espace urbain qualifie en même temps les populations auxquelles on l'associe, en leur assignant une identité comme concentrée en un vocable. Directe ou biaise, brutale ou euphémisée, la stigmatisation urbaine concerne des lieux marqués par la pauvreté, la dégradation, toutes sortes de menace sur lesquelles est porté un regard inquiet par les classes supérieures, les mouvements de réforme et les législations sanitaires...
Du Brésil aux Etats-Unis d'Amérique, en passant par le monde arabe, la Turquie, la Grande-Bretagne et la France, ce livre s'attache à la façon dont les mots de la ville interviennent dans cette stigmatisation urbaine. Il traite des enjeux sociaux et politiques dont ils sont tantôt les instruments tantôt les enjeux (mais, toujours, les révélateurs) et aux divers remaniements de sens, conversions ou inversions sémantiques opérés aussi bien par l'usage ordinaire que par les classifications savantes ou techniques.



Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782735110889

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    278 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    552 g

  • Distributeur

    Cid - Fmsh

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Charles Depaule

Jean-Charles Depaule (1945) a enseigné à l'Ecole d'architecture de Versailles avant de
poursuivre au CNRS ses recherches en anthropologie urbaine sur les espaces habités de l'Orient
arabe. Il est également poète et traducteur. Il a notamment publié À travers le mur (Parenthèses,
2014).

empty