Mes impressions d'Afrique Mes impressions d'Afrique
Mes impressions d'Afrique Mes impressions d'Afrique
 / 

Mes impressions d'Afrique

À propos

Mes impressions d'Afrique regroupe deux textes inédits de Henri Calet, qui devaient s'intituler L'Algérie du bout des lèvres et Un Maroc d'hiver. Textes charnières, ils furent rédigés alors que Calet était déjà un romancier reconnu, tout autant qu'un chroniqueur de grand talent, dans Combat notamment aux côtés d'Albert Camus et de Pascal Pia. Il s'apprêtait alors à publier son « récit fourre-tout » Le Tout sur le tout, qui connut un grand succès. Dans l'hiver 1947-1948, les Mouvements de jeunesse et d'éducation populaire invitèrent Calet, au même titre que d'autres intellectuels métropolitains comme Michel Leiris ou Francis Ponge, pour un séjour à Sidi Madani au sud d'Alger, afin d'y débattre de questions politiques et culturelles propres à l'Algérie. Cette invitation était aussi pour chacun l'occasion de jouir d'excellentes conditions matérielles pour mener à bien ses propres travaux : C'est ainsi par exemple que Ponge put rédiger un texte essentiel comme My creative method. Le séjour algérien de Calet se prolongea par un voyage au Maroc, à caractère plus privé cette fois-ci. Ces deux textes nord-africains de Calet, même sous leur aspect inachevé, n'en sont pas moins représentatifs au premier chef de son style, de son humour, de sa faculté aiguë d'observation, et plus encore peut-être de son inclination, qui sera de plus en plus forte au fil des années, vers la notation brève et l'écriture impressionniste.

Categories : Littérature générale > Récit > Récit de voyage

  • EAN

    9782729709464

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    178 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    254 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Henri Calet

Né en 1904 à Paris, Henri Calet, de son vrai nom Raymond Barthelmess passe une enfance mouvementée, changeant constamment de lieu au gré des pérégrinations de ses parents libertaires. Confronté depuis son plus jeune âge aux « petites gens », il n'aura de cesse de les peindre dans ses écrits, et d'explorer les quartiers miséreux de Paris où il a passé une partie de sa vie. Après avoir exercé une série de petits travaux, il se met à l'écriture. Puisant dans son existence difficile pour nourrir son oeuvre teintée d'humour et d'ironie - il raconte notamment son expérience de la Seconde Guerre mondiale, la ville de Paris et ses transformations - il parle aussi de ses voyages, au cours desquels son attention pour des détails négligés apporte aux lieux qu'il visite un éclairage particulier. Exerçant aussi comme journaliste, il se montre attentif aux misères et drames de l'après-guerre. Il meurt à Vence en 1956.

empty