J'étais un sale phallocrate J'étais un sale phallocrate
J'étais un sale phallocrate J'étais un sale phallocrate
 / 

J'étais un sale phallocrate

( Aucun avis )

À propos

Au moins, il y en a qui l'admettent...
Lorsqu'on goûte le travail de Wolinski, on aurait plutôt spontanément tendance à le qualifier d'obsédé sexuel que de phallocrate... Serait-il un peu dur avec lui-même ? Ou est-ce le dialogue avec son épouse Maryse, journaliste féministe, qui l'a fait peu à peu rougir de la vision qu'il avait de la femme ? Lui, timide jeune homme qui exprimait ses désirs dans ses dessins, avant d'embrasser la vague libertaire...Voici la réédition d'un recueil de dessins paru en 1977, à une époque où les hommes ont pris un sacré coup de pied au derrière de la part de leurs femmes, de leurs filles et de leurs soeurs ! Relire Wolinski offre l'opportunité de contempler les rapports hommes-femmes à 35 ans de distance avec un regard d'une honnêteté et d'un humour sans pareils !

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782723486293

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    77 Pages

  • Longueur

    29.3 cm

  • Largeur

    21.5 cm

  • Poids

    620 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Georges Wolinski

Né en 1934 d'une mère franco-italienne et d'un père polonais, venu en France à l'âge de treize ans, Georges Wolinski rejoint dès 1960 l'équipe de "Hara Kiri", dirigée par Cavanna et le Professeur Choron. Après la courte expérience de "L'Enragé" au coté de Siné, il devient après 68 l'un des piliers de "Hara-Kiri Hebdo" puis de "Charlie Hebdo". Il participe également à l'aventure de "Charlie Mensuel", dont il est le rédacteur en chef de 1970 à 1981. « Charlie. Le seul journal de bandes dessinées lu par des gens capables de lire autre chose que des bandes dessinées ». A partir des années 80 Wolinski travaille pour différents quotidiens ou magazines comme "L'Humanité", "Libération", "Le Nouvel Observateur" ou "L'Echo des savanes". "Je suis un dessinateur de presse avant tout, un chroniqueur de l'actualité, de la politique, du temps qui passe. Je suis des leurs mais pas tout à fait, ainsi je comprends que tant d'autres, vrais de vrais bédéistes purs et durs, soient passés avant moi'. Il est encore aujourd'hui le dessinateur-chroniqueur du "Journal du Dimanche", de "Paris Match" et bien sûr de "Charlie Hebdo". Celui qui se dit d'abord dessinateur de presse, mais qui a quelque 80 albums à son actif, des compilations de dessins d'actu et vraies BD, comme les célèbres aventures érotico-farfelues de Paulette (dont il est le scénariste), a été couronné par le Grand Prix du 32ème festival d'Angoulême en 2005. Son dernier opus à paraître (toujours prépublié dans "L'Echo des Savanes") revient sur sa vie et ses choix au long de sa carrière de dessinateur : Pitié pour Wolinski !

Georges Wolinski nous a quittés le 7 janvier 2015 lors de l'attentat qui a frappé la rédaction de Charlie Hebdo.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4
empty