Max Fridman t.5 ; sin ilusión Max Fridman t.5 ; sin ilusión
Max Fridman t.5 ; sin ilusión Max Fridman t.5 ; sin ilusión
 / 

Max Fridman t.5 ; sin ilusión

( Aucun avis )

À propos

Fridman avait pourtant juré de ne pas revenir en Espagne, là où deux ans plus tôt il avait été blessé en combattant aux côtés des brigades internationales contre les fascistes. Mais l'amitié entre les hommes les poussent parfois à des agissements déraisonnables... Et pour retrouver son ami le Major Treves, disparu à la suite d'une brouille suspecte avec un commissaire politique, Max est retourné dans ce pays en pleine guerre civile, où l'attendaient de nombreux souvenirs et quelques vieux ennemis. Toujours accompagné de son amie la jeune journaliste idéaliste Claire Blon, Fridman, qui a de nouveau risqué sa vie sur le front en pure perte, est de retour à Barcelone. Il va découvrir qu'une vieille connaissance policière, le colonel Lopez, a déployé autour de lui une redoutable nasse qui pourrait bien l'empêcher de faire la lumière sur l'étrange disparition de Treves...

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Action / Aventures

  • EAN

    9782723460859

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    63 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Poids

    658 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Vittorio Giardino

Né en 1946 en Italie, Vittorio Giardino est un autodidacte : il commence sa carrière comme ingénieur en électronique et se lance dans la BD en 1978 en publiant ses premières histoires dans "La Citta Futura". Cumulant les fonctions de scénariste et d'illustrateur, il crée dès 1979 le détective Sam Pezzo, puis à partir de 1982 c'est autour de Max Fridman de voir le jour. Il est également à l'origine de courts récits qui seront publiés à partir de 1986 dans diverses revues comme "L'Unita", "Glamour International" ou "Je Bouquine". Ses différentes séries (Sam Pezzo, Max Fridman ou Little Ego) sont publiées par "Vécu" et "Circus" et éditées par Glénat. En 1998, il crée Eva Miranda après avoir retrouvé "Je Bouquine" en 1996 pour une adaptation du livre de Buzzati, Le Veston ensorcelé.Giardino a réussi à s'imposer comme l'un des auteurs majeurs en Italie grâce à ses qualités de conteur et son style qui s'inspire de la ligne claire.

Customer reviews

empty