Contes hassidiques
 / 

Contes hassidiques

Traduction NORBERT GUTERMAN  ''

Résumé

Né en 1857 près de Lublin et mort à Varsovie en 1915, I. L. Peretz est considéré comme un des plus grands maîtres de la littérature yiddish. Sous sa plume, le yiddish longtemps méprisé et qualifié de « jargon » par les intellectuels, devient une langue pleine de suc, débordante de vitalité et c'est ce qui va faire sa gloire. Avocat de formation, puis journaliste, il étudie de près la vie des Juifs à travers toute la Pologne et en particulier celle des communautés hassidiques. Le hassidisme, un mouvement né vers 1740, était la réponse de la spiritualité juive à la misère matérielle et morale d'une population persécutée à travers toute l'Europe de l'est. Peretz a su admirablement peindre la mystique romantique prônée par ses adeptes et ce qu'elle comportait de beau, de sublime, d'humain. Et ces Contes hassidiques, republiés aujourd'hui sont de purs chefs-d'oeuvre. Voici ce coquin de Mendel qui va très habilement soutirer à ce vieux grigou de Reb Ozar une dot pour sa fille. Voici - un des plus beaux contes, souvent adapté au théâtre - l'histoire de la mélodie composée pour un mariage par un pauvre violoniste, qui au fil des jours se métamorphose, passe les frontières, survole les campagnes et les villes, et aide à mieux vivre tous ceux qui l'entendent. Voici le chaleureux Rabbi de Biala qui refuse les lois trop strictes, les prescriptions trop sévères de la religion pour faire chanter et danser ses hassidim, le petit peuple, les gens simples qui prient d'abord avec leur coeur. Et bien d'autres encore. Un livre haut en couleurs, plein d'émotion et aussi d'humour.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782715232105
  • Disponibilité Manque sans date
  • Nombre de pages 171 Pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 244 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

empty