Les petits gouffres
 / 

À propos

Christina Mirjol Les petits gouffres La mémoire de l'enfance irrévocablement perdue, est aussi délicieuse qu'effrayante. Par exemple. Il y a quelques années, alors que je marchais sur un trottoir bondé, que j'allais travailler et que j'étais pressée, me voilà submergée par l'odeur de ma mère. Cette ineffable odeur - un parfum qu'autrefois elle se mettait dans le cou - suit la foule, me rattrape, puis soudain disparaît. L'impression qu'elle me manque est alors inexprimable, je suis au bord des larmes, et je n'ai plus en tête que ressentir l'odeur, la ressentir encore, tout de suite : si j'avais pu seulement la verser dans un flacon ! Un parfum dans une rue, un souffle d'air au printemps, un mot, une mélodie... des détails infimes font parfois ressurgir des souvenirs que l'on croyait oubliés. Dans cette ronde des images du passé, certaines prennent à la gorge avec la même intensité qu'autrefois quand on assistait, enfant, à l'injustice du monde. D'autres nous bercent d'une douce nostalgie, d'autres encore nous font revivre avec le sourire de lumineux instants... Dans ses nouvelles, Christina Mirjol excelle à retranscrire ces moments du passé qui jalonnent notre vie d'adulte et nous rendent encore plus vivants. Christina Mirjol a déjà publié au Mercure de France Suzanne ou le récit de la honte (Bourse Thyde Monnier de la SGDL en 2008) et Dernières lueurs.

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782715231900

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    155 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    203 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christina Mirjol

  • Naissance : 1-1-1949
  • Age : 71 ans

Je suis née en 1949 à Casablanca où j'ai vécu jusqu'à l'âge de sept ans. Je vis aujourd'hui à Paris. C'est à l'enfant que j'ai été que je dois d'écrire aujourd'hui.ÿL'écriture est un retour merveilleux vers ce qu'on est profondément. Elle ne l'a pas toujours été. C'est-à-dire qu'au début, il n'en était pas question. Attirée tout d'abord par la scène et le théâtre, auxquels je me consacre entièrement, je commence à écrire quelques textes épars pour mes propres mises en scène, puis "Les cris", un matériau scénique composé de fragments qui est le point de départ de mon travail d'écriture.

empty