À propos

Si l'histoire travaille constamment sur de la perte, sur « le manque qui est à l'origine de nos savoirs », comme le rappelle Michel de Certeau, est-ce que la littérature, pour sa part, ne ferait pas signe vers une forme de plénitude ? Et cela n'est-il pas lié au fait que l'histoire doit s'occuper de « ce qui est » - même si cet objet s'avère éminemment problématique - tandis que la poésie, la littérature s'occupent de ce qui pourrait être ?
À travers un itinéraire de vie diffracté dans des expériences et des usages variés des livres, cet ouvrage propose une réflexion sur le statut du livre au sein des sciences humaines et des activités de lecture.



Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782713228896

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    280 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Christine Bénévent

Christine Bénévent est titulaire de la chaire
d'histoire du livre moderne à l'École nationale des
chartes. Ses recherches, qui se situent à la croisée des
études littéraires, de la bibliographie matérielle et de
l'histoire du livre, portent surtout sur l'humanisme du
premier XVIème siècle. Elle prépare actuellement l'édition
critique de l'Institution du prince de Guillaume Budé.

empty