Une anthropologie de la détresse
 / 

Une anthropologie de la détresse

Résumé

Cet essai explore le lien entre vulnérabilité, dépendance, violence et pouvoir, notamment à partir d'enquêtes ethnographiques menées sur des conflits vil- lageois en Nouvelle-Calédonie et sur une milice paysanne au Katanga, mais aussi de l'analyse de textes anthropologiques, philosophiques et littéraires. L'auteur présente une anthropologie politique renouvelée : de la violence, de la pré- dation, du capitalisme, interrogeant la fragilité de la reproduction sociale ainsi que nos rapports avec l'environnement. Pour ce faire, il assume un point de vue, celui de la vulnérabilité, c'est-à-dire de l'exposition à la violence en ce qu'elle implique les subjectivités, les affects, les émotions et les pensées des personnes entraînées dans des situations de crise et de trouble. Les sciences sociales peuvent-elles décrire la vulnérabilité, l'incertitude, la désaffiliation, la solitude ? De tels objets supposent pour l'anthropologie d'assumer sa prise de réel dans l'enquête ethnographique, dans l'interaction, à travers une approche pragmatique mettant en cause le statut du témoignage.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782713227684
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 146 Pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 180 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

empty