Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

 / 

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Les hôpitaux européens ont révolutionné les pratiques entourant la mort du foetus ou du nourrisson. Apprendre à faire son deuil, regarder le corps est désormais la règle. Le phénomène se limite-t-il au cas des bébés morts ? Que dit-il de nos sociétés ? Escamoter l'enfant mort et inciter les parents à « passer à autre chose », tel était l'usage jusqu'alors dans les hôpitaux européens. Depuis le début des années 1990, Apprendre à « faire son deuil », telle est la règle désormais. Le deuil devient volontariste, presque appliqué. Mais le plus surprenant est sans doute l'invite systématiquement faite aux parents de regarder leur enfant mort. Internationale, cette mutation fut aussi radicale : en dix ans, une page de l'histoire de la mort enfantine a été tournée. Elle cristallise une nouvelle manière de saluer les morts rendant essentielles la matérialité et l'incarnation du souvenir. Que s'est-il passé pour que la présentation ou la représentation du corps devienne, ou redevienne, incontournable pour penser la perte ? Un simple retour au passé ? Fétichisation du corps et psychologisation de son usage : le corps, la chair, le donné biologique sont appelés au secours des psychés. Mais le phénomène se limite-t-il bien au cas des bébés morts ? Que nous suggère-t-il de la redéfinition contemporaine des identités ?

Grand format - 15.00 €

À commander dans une librairie Choisir ma librairie

Autres informations

  • EAN 9782713222825
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 205 pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 12 cm

Biographie

Dominique Memmi - Romancière, née à Corté (Haute-Corse). Issue d'une famille de bergers, elle est la dernière fille d'une famille de quatre enfants. Son père décède alors qu'elle a dix ans. Elle quitte la Corse à 18 ans pour faire ses études en Lettres Modernes à l'Université de Nice puis d'Aix-en-provence. Mariée, maman d'une petite fille. Ses premiers écrits débutent à l'âge de 20 ans. Elle a animé des ateliers d'écriture pour enfants pendant deux années au sein de l'association Art Etc à Ajaccio.

empty