la croisière du Snark ; San Franscico-Sydney ; le Pacifique à la voile la croisière du Snark ; San Franscico-Sydney ; le Pacifique à la voile
la croisière du Snark ; San Franscico-Sydney ; le Pacifique à la voile
la croisière du Snark ; San Franscico-Sydney ; le Pacifique à la voile
 / 

la croisière du Snark ; San Franscico-Sydney ; le Pacifique à la voile

Traduction ERIC VIBART 

À propos

En 1907, Jack London, sa femme Charmian et un équipage d'amateurs embarquent à San Francisco à bord du Snark, un voilier de 17 mètres construit pour l'occasion. Sa destination : Sydney. Marin dans l'âme, le romancier parvient à Hawaï, visite la Polynésie avant de mettre le cap sur les îles les plus reculées de Mélanésie, puis rallie l'Australie. Entre rencontres, explorations et difficultés presque insurmontables, London écrit à un rythme effréné. Au fil de cette traversée du Pacifique naîtront L'Aventureuse ou les Contes des mers du Sud et surtout, Martin Eden. Ainsi, par-delà les péripéties du voyage, La Croisière du Snark révèle l'écrivain dans l'intimité de sa création. Ce récit de voyage paraît ici dans la nouvelle traduction d'Éric Vibart et s'enrichit d'un avant-propos, d'une postface, ainsi que d'une chronologie.

Categories : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782710331698

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    445 Pages

  • Longueur

    17.4 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    224 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty