Pour la sociologie
 / 

À propos

Depuis plusieurs décennies, la sociologie est régulièrement accusée d'excuser la délinquance, le crime et le terrorisme, ou même de justifier les incivilités et les échecs scolaires. À gauche comme à droite, nombre d'éditorialistes et de responsables politiques s'en prennent à une « culture de l'excuse » sociologique, voire à un « sociologisme » qui serait devenu dominant.
Bernard Lahire démonte ici cette vulgate et son lot de fantasmes et de contre-vérités. Il livre un plaidoyer lumineux pour la sociologie et, plus généralement, pour les sciences qui se donnent pour mission d'étudier avec rigueur le monde social. Il rappelle que comprendre les déterminismes sociaux et les formes de domination permet de rompre avec cette vieille philosophie de la responsabilité qui a souvent pour effet de légitimer les vainqueurs de la compétition sociale et de reconduire certains mythes comme celui du self made man, celui de la « méritocratie » ou celui du « génie » individuel.
Plus que la morale ou l'éducation civique, les sciences sociales devraient se trouver au coeur de la formation du citoyen, dès le plus jeune âge. En développant la prise de distance à l'égard du monde social, elles pourraient contribuer à former des citoyens qui seraient un peu plus sujets de leurs actions.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités

  • EAN

    9782707188601

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19.1 cm

  • Largeur

    12.6 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    187 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Bernard Lahire

Bernard Lahire est professeur de sociologie à l'Ecole normale supérieure Lettres et Sciences humaines et directeur du Groupe de recherche sur la socialisation (CNRS / Université Lyon-II / ENS-LSH). Il est notamment l'auteur de Tableaux de familles (Gallimard / Seuil, 1995), L'Homme pluriel (Nathan, 1998), L'Invention de l'" illettrisme " (La Découverte, 1999, 2005), Portraits sociologiques (Nathan, 2002), L'Esprit sociologique (La Découverte, 2005) et de La Condition littéraire (La Découverte, 2006).

empty