Le pari biographique ; écrire une vie
 / 

Le pari biographique ; écrire une vie (préface Françoise Dosse)

À propos

Depuis Plutarque, nombreux sont ceux, historiens professionnels ou non, qui ont relevé le défi biographique et ont mobilisé l'ensemble des outils d'analyse à leur disposition. Discours moral des vertus, la biographie est devenue au fil du temps un genre plus scientifique, même si la tension est restée constante entre la volonté de vérité et une narration qui doit passer par la fiction. Cette aventure de passion qu'est la biographie a pourtant connu une longue éclipse au regard de ce qui était considéré comme un savoir savant tout au long du XIXe et de l'essentiel du XXe siècle. Un mépris persistant a condamné le genre, sans doute trop lié à cette part accordée à l'émotif et à l'intensification de l'implication subjective. C'est une histoire du genre biographique qu'entreprend ici François Dosse, qui observe une sorte de « levée d'écrou » depuis le début des années 1980 : les sciences humaines en général, et les historiens en particulier, redécouvrent alors les vertus d'un genre que la raison voulait ignorer. Son caractère inclassable, hier considéré comme un handicap disqualifiant, devient un atout : l'auteur montre que l'écriture biographique est devenue aujourd'hui un bon terrain d'expérimentation pour l'historien, qui peut mesurer le caractère ambivalent de l'épistémologie de sa discipline. La biographie fait en effet éclater la distinction entre une identité proprement littéraire et une identité purement scientifique : plus que toute autre forme d'expression, elle suscite le mélange, l'hybridité et manifeste ainsi les tensions et les connivences à l'oeuvre entre littérature et sciences humaines.

Sommaire

Préface à l'édition de 2011.
Introduction.
Prologue. La fièvre biographique : un panorama éditorial.
La course au modèle universitaire.
Des innovations dans les marges.

1. La biographie, un genre impur.
La biographie est un roman vrai.
La « vieuvre ».
L'implication des biographes.
Entre journalisme et histoire : le « cas » Lacouture.

2. L'âge héroïque.
L'Historia magistra.
L'hagiographie.
La fabrique du héros.
Les grands hommes.
La grandeur artistique.

3. La biographie modale.
L'éclipse de la biographie.
L'illusion biographique ?
La biographie sociale.

4. L'âge herméneutique (I) : la saisie de l'unité par le singulier.
La biographie existentialiste : Sartre - Les récits de vie.
L'exception normale - La biographie à l'épreuve de l'imaginaire.

5. L'âge herméneutique (II) : la pluralité des identités.
L'homme ordinaire.
Les biographèmes.
La construction d'identités politiques.
Psychohistoire et biographies psychanalytiques.
Les métamorphoses de l'identité narrative.

6. La biographie intellectuelle.
La vie de la pensée. La pensée de la vie.
L'impératif d'empathie.
Les sens d'une vie.
La biographie des maîtres de l'anti-biographie.
Les épreuves de la grandeur.

Conclusion.
Bibliographie utilisée.
Index.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782707167118

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    490 Pages

  • Longueur

    19.1 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    465 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

François Dosse

François Dosse, historien, professeur des universités, a notamment publié à La Découverte, L'Histoire en miettes : des Annales à la " nouvelle histoire " (1987, réédition 2010), Paul Ric½ur, les sens d'une vie (1997-2001), Michel de Certeau. Le marcheur blessé (2002-2007) ou encore Gilles Deleuze et Félix Guattari. Biographie croisée (2007 ; 2009). Il a récemment publié Pierre Nora, homo historicus (Perrin, 2011) et codirigé les deux volumes Historiographies (Folio Histoire/Gallimard, 2010).

empty