Refonder l'université ; pourquoi l'enseignement supérieur reste à reconstruire Refonder l'université ; pourquoi l'enseignement supérieur reste à reconstruire
Refonder l'université ; pourquoi l'enseignement supérieur reste à reconstruire Refonder l'université ; pourquoi l'enseignement supérieur reste à reconstruire
 / 

Refonder l'université ; pourquoi l'enseignement supérieur reste à reconstruire

, , , ,

À propos

En mai 2009, alors que s'enlisait la lutte engagée par les enseignants-chercheurs contre le décret statutaire issu de la Loi de 2007 sur les universités, un petit groupe d'universitaires lançait dans la presse et sur Internet un ' Appel à refonder l'Université '. Ce manifeste, qui recueillit alors plus de cinq mille signatures, a été perçu comme un tournant décisif dans le débat. Ce groupe de ' Refondateurs ', qui réunit des représentants de disciplines et de sensibilités idéologiques les plus variées a continué à réfléchir à une indispensable refonte de l'enseignement supérieur. Et c'est le fruit de la réflexion originale de ce groupe qui est présenté dans ce court ouvrage par quelques-uns de ses animateurs. La réforme qu'ils proposent est fondée sur la conviction suivante : la société française ne peut plus se permettre de confiner l'Université au rôle de voiture-balai de l'enseignement supérieur, avec la charge d'accueillir le public que les autres établissements (classes préparatoires, classes de BTS, grandes, mais aussi moyennes ou petites écoles) auront refusé. Cette situation est tout à la fois antidémocratique, car elle favorise le développement de formations privées, payantes et pas toujours de qualité, et néfaste au développement scientifique et intellectuel français, car elle marginalise les universités, qui sont au coeur de la production de savoir et de la transmission de la culture. L'ouvrage présente un ensemble de solutions qui permettraient de remettre l'Université au service de la société. Si les problèmes sont complexes et les obstacles nombreux, on n'échappera pas à la nécessité d'une réforme de fond de l'ensemble de l'enseignement supérieur français. Car prétendre réformer l'université sans toucher aux autres cursus est un leurre. Cette politique aveugle continue à aggraver le mal qu'elle prétend soigner en entretenant la fuite des étudiants, elle engendre la désespérance de enseignants-chercheurs sans l'appui duquel toute réforme est vouée à l'échec, et coûte cher à la nation sans espoir de profit.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782707166463

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    337 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Caillé

Professeur de sociologie émérite à l'Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, Alain Caillé est également directeur de La Revue du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales), revue interdisciplinaire de sciences sociales et de philosophie politique (La Découverte). Il est par ailleurs l'un des animateurs du Mouvement des convivialistes (www.lesconvivialistes.org), impulsé par une centaine d'intellectuels bien connus et dans lequel se reconnaissent de plus en plus de membres de la société civile. Parmi ses derniers livres : Pour un manifeste du convivialisme, Le Bord de l'eau, 2011 ; L'idée même de richesse, La Découverte, 2012 ; La Révolution du don. Le management repensé à la lumière de l'anthropologie (avec Jean-Édouard Grésy), Le Seuil, 2014 ; Anti-utilitarisme et paradigme du don. Pour quoi ?, Le Bord de l'eau, 2014 ; La sociologie malgré tout. Autres fragments d'une sociologie générale, Presses universitaires de Paris-Ouest, 2015 ; Le convivialisme en dix questions. Un nouvel imaginaire politique, Le Bord de l'eau, 2015.

Marcel Gauchet

Marcel Gauchet est directeur d'études à l'EHESS et rédacteur en chef du Débat. Il est notamment l'auteur d'une histoire philosophique du monde contemporain intitulée L'avènement de la démocratie (3 vol. publiés). Chez Stock il a publié La condition historique (2002), et avec Marie-Claude Blais et Dominique Ottavi, Transmettre, apprendre (2014) et Conditions de l'éducation (2010).

François Vatin

François Vatin est professeur de sociologie à l'université Paris Nanterre. Il a publié de nombreux ouvrages dont les plus récents sont L'espérance monde, Paris, Albin Michel, 2012 ou encore Raynold Arnould Une poétique de l'industrie, Paris, Presses universitaires de Nanterre, 2019 (en collaboration avec Gwenaëlle Rot).

empty