Théorie anti-utilitariste de l'action ; fragments d'une sociologie générale
 / 

Théorie anti-utilitariste de l'action ; fragments d'une sociologie générale

À propos

Qu'est-ce qui pousse les sujets sociaux à agir ? Les mobiles de nos actes sont innombrables et la littérature entière, tout l'art, tous les films ne suffiraient pas à les décrire. Les sciences sociales ou la philosophie ont besoin quant à elles de se donner des repères leur permettant de saisir les ressorts essentiels de l'action. Et ici, on touche vite aux débats centraux de ces disciplines. L'opinion. largement dominante, y est que l'action des hommes s'explique nécessairement et exclusivement par l'intérêt, qu'il soit d'ordre économique, sexuel, de conservation, de pouvoir ou de prestige. Comme le montre Main Caillé dans ce livre, une théorie antiutilitariste de l'action, au contraire, s'attache à montrer que ce réductionnisme est intenable. Il laisse en définitive échapper l'essentiel de ce qui importe aux humains, car c'est précisément en s'affranchissant du cercle étroit des intérêts, sans pourtant les dénier, qu'ils deviennent des sujets. Et c'est parce qu'ils aspirent plus à être reconnus qu'à accumuler que les hommes ne sont pas réductibles à la figure de l'Homo oeconomicus. Ce qui est vrai des sujets sociaux individualisés l'est tout autant des sociétés, ces quasi-sujets collectifs structurés et rendus visibles et pensables par l'opération conjointe du politique et du religieux, dont l'auteur propose ici une conceptualisation systématique. Dès lors, une théorie anti-utilitariste de l'action doit constituer la pièce maîtresse, la matrice de toute sociologie générale qui entreprenne de rompre avec les approches économicistes, si dominantes aujourd'hui, de l'Histoire et de la vie en société.

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9782707157485

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    240 g

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Caillé

Professeur de sociologie émérite à l'Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, Alain Caillé est également directeur de La Revue du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales), revue interdisciplinaire de sciences sociales et de philosophie politique (La Découverte). Il est par ailleurs l'un des animateurs du Mouvement des convivialistes (www.lesconvivialistes.org), impulsé par une centaine d'intellectuels bien connus et dans lequel se reconnaissent de plus en plus de membres de la société civile. Parmi ses derniers livres : Pour un manifeste du convivialisme, Le Bord de l'eau, 2011 ; L'idée même de richesse, La Découverte, 2012 ; La Révolution du don. Le management repensé à la lumière de l'anthropologie (avec Jean-Édouard Grésy), Le Seuil, 2014 ; Anti-utilitarisme et paradigme du don. Pour quoi ?, Le Bord de l'eau, 2014 ; La sociologie malgré tout. Autres fragments d'une sociologie générale, Presses universitaires de Paris-Ouest, 2015 ; Le convivialisme en dix questions. Un nouvel imaginaire politique, Le Bord de l'eau, 2015.

empty