La dame à la lampe ; une vie de Florence Nightingale La dame à la lampe ; une vie de Florence Nightingale
La dame à la lampe ; une vie de Florence Nightingale La dame à la lampe ; une vie de Florence Nightingale
 / 

La dame à la lampe ; une vie de Florence Nightingale (IMPRESSION A LA DEMANDE)

( Aucun avis )

À propos

Florence Nightingale est une femme hors du commun. Elle tient son surnom de « Dame à la lampe » du fait qu'on la voyait traverser de nuit les couloirs des hôpitaux en s'éclairant d'une lampe à pétrole. Elle a créé le métier moderne d'infirmière. Née en Angleterre au début du XIXe siècle dans une famille bourgeoise, élevée dans la plus stricte rigueur, elle se rebelle très vite contre son milieu. Alors que le métier d'infirmière est réservé aux pauvres, aux anciennes prostituées et aux alcooliques, à 16 ans sa décision est prise : elle sera infirmière. En octobre 1854, elle accompagne une escouade d'infirmières volontaires sur les champs de bataille de la Guerre de Crimée, réforme et aseptise les hôpitaux militaires (le taux de mortalité chutera de 40 à 22 pour mille) et anticipe sur les futures méthodes d'asepsie. Avec l'invention du télégraphe, ses exploits se répandent à travers le monde : en 1861, lors de la guerre de Sécession aux États-Unis, le gouvernement de l'Union fait appel à elle pour organiser les hôpitaux de campagne. Au même titre que Pasteur, elle joue un rôle déterminant dans la lutte contre les maladies infectieuses. Elle meurt en 1910, brisée par les maladies contractées dans les hôpitaux et sur les champs de batailles.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782702139080

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    282 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    334 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Gilbert Sinoué

Gilbert Sinoué quitte l'Égype à l'âge de dix-neuf ans pour suivre des études à Paris, à l'École normale de musique. Ses débuts parisiens sont difficiles : il compose et se produit dans des boîtes de nuit. Et puis une première chanson est choisie par Isabelle Aubret, d'autres ensuite par Claude François, Dalida, Marie Laforêt... Un jour, à l'approche de la quarantaine, il arrête tout pour se consacrer à l'écriture. Son premier roman est publié par Olivier Orban. Il devient alors romancier à temps plein, auteur de plusieurs gros succès comme Le Livre de saphir (Denoël), L'Enfant de Bruges (Gallimard) ou L'Égyptienne (Denoël) suivie de La Fille du Nil (Denoël).Denis Dailleux pratique une photographie apparemment calme, incroyablement exigeante. Sa passion pour les autres l'a naturellement amené à développer le portrait comme mode de figuration privilégié de ceux dont il avait l'envie, le désir d'approcher davantage ce qu'ils étaient. Cela fait maintenant quinze ans qu'il construit patiemment un portrait inédit de l'Égypte, avec laquelle il entretient une relation amoureuse.

Customer reviews

empty