Le vieux fort

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Le vieux fort

Liste

Solidement ancré sur le sommet des Anges, le Gondran est ce vieux fort cher au coeur de Charles Klein, lieutenant au 159e Régiment d'Infanterie Alpine dans les années trente. Il eut le privilège de commander pendant vingt-six mois les éclaireurs skieurs qui occupaient ce fort. « Le Vieux Fort », livre attachant, alerte, empreint d'humour et de poésie, séduira bien sûr les anciens des troupes de montagne. Il plaira également à tout lecteur curieux de savoir comment se déroulait, il y a près d'un demi-siècle l'existence des éclaireurs skieurs formant des petites unités cantonnées dans les postes de montagne jalonnant notre frontière avec l'Italie... Avec un beau talent de conteur, Charles Klein fait revivre les heures magnifiques qu'il a connues au Gondran ; il retrace les activités de cette poignée de montagnards avertis : reconnaissance de la frontière, grands raids, les longs hivers durant lesquels le froid, la neige et l'impitoyable tourmente compliquaient singulièrement les tâches les plus simples... C'est enfin l'adieu au Gondran. L'auteur avoue y avoir « laissé beaucoup : ma jeunesse très certainement, mais plus que cela. Seuls ceux qui ont vécu au Vieux Fort -ou un autre lieu analogue- me comprendront ». Un ancien éclaireur-skieur du « Vieux Fort ».

Grand format - 16.00 €

À commander dans une librairie Choisir ma librairie

Autres informations

  • EAN 9782375440315
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 170 Pages
  • Longueur 22 cm

Biographie

Charles Klein - Sorti de l'école spéciale militaire de Saint Cyr en 1931, Charles Klein choisit l'infanterie et le 159e Régiment d'Infanterie Alpine à Briançon où il se forgera à la dure école de la montagne. Il a été fortement marqué par son temps de chef de section d'éclaireurs-skieurs à Plampinet dans la vallée de la Clarée puis, et surtout au fort des Gondrans établi au sommet des Anges au-dessus de Montgenèvre, à la frontière franco-italienne.ÿAprès sa carrière militaire, il sera chargé d'études et de recherche auprès du Secours Catholique, où il met son talent d'historien pour présenter des aspects peu connus de l'occupation comme les actions des militants catholiques au cours de la Seconde Guerre mondiale.ÿToujours aussi disponible, il a offert par la suite ses compétences d'historien aux troupes de montagne, et apporté une grande contribution à la réalisation du premier musée des troupes de montagne de Grenoble en 1988 ; il s'est consacré essentiellement aux actions des unités de montagne durant la Première Guerre mondiale et à la période qui l'a marqué celle des années 1930.ÿIl s'est éteint en janvier 2001.

empty