L'obsession identitaire ; politique de soumission ou politique de liberté ?

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

L'obsession identitaire ; politique de soumission ou politique de liberté ?

Liste

Spartacus était-il obsédé par son identité ? Non, il luttait pour sa liberté. Maintenant, le bavardage politicien s'affole entre "conflits identitaires" et "crises identitaires", identités "heureuses" ou "malheureuses". C'est autour des thèmes de liberté et de souveraineté que s'est nouée l'histoire politique de l'Occident moderne ; et c'est au travers des figures renaissantes de leur culture que les nations ont affirmé leur caractère. De quoi alors l'obsession identitaire est-elle le signe quand elle s'empare du discours politique au détriment de la liberté et de la créativité ? Cet essai, précis et concis, éclaire comment les bouleversements migratoires et le retour du pouvoir religieux affectent notre conscience de la liberté. Mais plus profondément, autant derrière l'assignation à l'origine que derrière le culte oblatif de l'Autre, il décrypte une crise de la volonté. Pour qui n'attend plus rien du monde, reste l'unique négation de soi. Les puissances prométhéennes de la liberté et de la créativité surmonteront-elles le nihilisme que révèle l'obsession identitaire ?

Grand format - 6.00 €

En stock dans 6 librairies Choisir ma librairie

Autres informations

  • EAN 9782370200464
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 56 Pages
  • Longueur 16 cm
  • Largeur 12 cm

Biographie

Philippe Forget - Philippe Forget est docteur en philosophie morale et politique, ancien chercheur en science politique à l'Institut universitaire européen de Florence. Il est aussi le co-fondateur et le directeur de la revue L'Art du Comprendre (anthropologie philosophique et herméneutiques). Il a publié, en collaboration avec Gilles Polycarpe, L'Homme machinal (Paris, Syros, 1990) et Le Réseau et l'infini (Paris, Économica, 1997).

empty