Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

On se construit avec tout ce qu'on rencontre ... Et je vous ai construit un peu ? C'est l'été, Fabienne et Roland arrivent à Palavas pour une semaine de vacances. Il a tout organisé, réservé, payé et noté dans un carnet les moments importants du séjour. Un accident tragique survient alors qu'ils n'ont pas encore déposé leurs bagages à l'appartement... et elle se retrouve seule. Contre toute attente, elle décide de rester sur place et faire ce qui était prévu. Son hébétude et son déni laisseront-t-ils de la place à l'imprévu ?...

Grand format - 18.00 €

En stock dans 323 librairies Choisir ma librairie

Librairie Générale (ARCACHON) - Je vais rester de Lewis Trondheim

« Fabienne et Roland débarquent à Palavas pour passer la semaine. Roland a tout payé, tout organisé et scrupuleusement consigné chaque étape du séjour dans un carnet. Ils s’apprêtent à déposer leurs bagages à l’appartement.
Soudain, elle se retrouve seule.
Stupeur, déni…
Contre toute attente, elle décide de rester. »
Rarement le moment des vacances où la foule déroule son insatiable besoin de vivre, jour après jour, des jours heureux, n’aura été montré avec une telle pertinence que renforce  un scénario qui donne véritablement le vertige. 
Fabienne, donc, va poursuivre ses vacances un peu comme Annie Girardot le faisait il y a une quarantaine d’années*. Certes, les conditions ne sont pas les mêmes mais la bulle dans laquelle Fabienne évolue, son somnambulisme, ressemble au célibat d’Annie Girardot qui sera bousculé par un certain Philippe Noiret. 
Durant cette semaine de vacances où tant de choses ont subitement changé, Fabienne observe  la vie qui s’ébroue autour d’elle tandis qu’en son for intérieur tout s’est figé pour un temps indéfini. Il n’empêche, Fabienne joue le jeu, y compris avec Paco, son Philippe Noiret à elle, qui lui tourne autour et avec qui elle décide de former un drôle de couple, ambigu, funambule. Paco est-il la bouée qu’elle se refuse de saisir ?
Je vais rester affronte le sentiment de la perte avec de nombreuses cases visuelles et silencieuses. Ces cases ne perdent jamais de vue Fabienne dans son malheur. Elles la soutiennent en lui faisant passer un temps de vacances au mois d’août. Elles lui (nous) montrent que la vie, quoiqu’il arrive, reste en elle (nous).  
* La vieille fille de Jean-Pierre Leblanc (1971)

Vivement Dimanche (LYON) - Vivement Dimanche vous conseille

Pour leurs vacances à Palavas, il avait tout prévu.
Mais c'est seule qu'elle va rester sous un soleil d'été bien particulier.
Un dessin tout en émotion dans une BD poignante et très prenante.

Autres informations

  • EAN 9782369812289
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 120 pages
  • Longueur 28 cm
  • Largeur 22 cm

empty