Peut-on réussir sans effort ni aucun talent ?

À propos

Avec une lucidité sans concession et un style bien à lui, le philosophe Gilles Vervisch déconstruit le mythe contemporain du mérite et en révèle les effets pervers. Le geek suprême, Steve Jobs, l'a écrit : " Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. " Réussir serait donc une question de volonté : quand on veut, on peut ! Les gens qui réussissent le doivent à leur travail et à leurs efforts, et les gens qui échouent, considérés comme des ratés, n'ont tout simplement aucune volonté.
Dans la vie, tout ne serait donc qu'une affaire de mérite personnel. A première vue, la méritocratie semble juste, assurant une égalité des chances pour permettre aux plus méritants de s'en sortir par le haut. Cependant, cela n'est-il pas aussi illusoire que dangereux ? Qu'est-ce que réussir sa vie ? Une vie réussie est-elle forcément celle d'un startuppeur ? Est-il bien vrai que la vie ne nous offre que ce que nous méritons ? La croyance dans le mérite ne permet-elle pas surtout de culpabiliser " ceux qui ne sont rien ", et de tranquilliser ceux qui ont réussi, souvent privilégiés, convaincus qu'ils n'ont de compte à rendre à personne ? Dans cet essai décapant et irrévérencieux, Gilles Vervisch déconstruit le mythe contemporain du mérite, en dévoile la face cachée, en révèle les illusions et les effets pervers.



Categories : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9782368907412

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    105 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Gilles Vervisch

Gilles Vervisch, agrégé de philosophie, enseigne dans un lycée de la
région parisienne. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages de pop philosophie
qui tentent de rendre la philosophie accessible, dont : Quelques grammes
de philo dans un monde de pub (2012), Puis-je vraiment rire de tout ?
(2013). Il est par ailleurs co-auteur, avec Olivier Talon, d'un fameux Dico
des mots qui n'existent pas mais qu'on utilise quand même (2014).

empty