sans espoir sans espoir
sans espoir
sans espoir
 / 

sans espoir

Traduction JEAN-PIERRE MERCIER 

À propos

On retrouve beaucoup de Robert Crumb dans ces personnages aux noms improbables. Dirty Dog, Crybaby Beanhead, Etoain Shrdlu, Shuman the human ou Onion Head, héros malheureux de cette vingtaine d'histoires qui couvrent trente années de la vie de leur créateur. Trois décennies passées, selon ses propres mots, à pleurnicher et se vautrer dans l'auto-apitoiement. Le petit bonhomme, nu et sans défense, qui vit dans la tête de Crumb comme dans celle de chacun de nous, regarde, impuissant, la folie humaine précipiter à grand train l'univers vers sa fin. Des névroses de l'après Seconde Guerre mondiale aux apocalypses écologiques annoncées, en passant par les désillusions du mouvement hippie, Robert Crumb dresse un portrait cruel de l'homo erectus, à la fois prédateur et victime, tiraillé entre ses angoisses et ses frustrations, et terrifié par le silence des espaces infinis. En route vers le néant, l'homme cherche une consolation à sa solitude dans le travail, le pouvoir, l'abrutissement télévisuel ou la croyance en une intelligence supérieure, divine ou extraterrestre, illusions qui ne font bien sûr qu'aggraver son aliénation. Toutes ces interrogations aboutissent à cette évidence grandiose : la vie, c'est... comment dire... un truc existentiel. Le plus avisé, conseille Crumb, passé du statut de jeune homme amer à celui de vieux sage de la montagne, est d'accepter les choses telles qu'elles sont et d'essayer de jouir de la vie avant que la Faucheuse ne nous rattrape. En un mot comme en cent : en attendant la mort, lisez Crumb.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées

  • EAN

    9782360811816

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    102 Pages

  • Longueur

    28.9 cm

  • Largeur

    22.1 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    590 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

Robert Crumb

Le mot aliénation semble avoir été inventé pour Robert Crumb qui, né à Philadelphie en 1943, ne survit à la fréquentation d'un père violent et d'une mère bigote, que parce qu'un frère aîné dépressif l'oblige à dessiner des comics.
Saisi dès l'enfance d'une nausée existentielle, le créateur de Fritz the Cat envisage le suicide avant même d'atteindre ses vingt ans. Il trouve heureusement son chemin de Damas en 1965 quand il découvre le LSD. En libérant l'artiste de ses inhibitions, la drogue permet la naissance de personnages comme Mr Natural ou Mr Snoid.
Vite dégagée de toutes les conventions esthétiques et morales, son ?uvre vaut à Crumb quelques ennuis avec la justice mais lui gagne aussi le respect de ses pairs et, mieux encore, l'attention des femmes. Bien plus qu'un gagne-pain, le dessin devient alors pour lui la justification même de son existence.
Aujourd'hui installé en France, retranché entre ses piles de 78 tours et de livres d'art, Robert Crumb ne touche plus depuis longtemps à la drogue ou à l'alcool mais poursuit une ?uvre imperméable aux modes et fustige sans répit une société décourageante de laideur et de bêtise.

empty