Yôkaïdo Yôkaïdo
Yôkaïdo Yôkaïdo
 / 

( Aucun avis )

À propos

Utagawa Hiroshige est sans aucun doute, avec Hokusai, l'un des artistes japonais les plus reconnus dans l'art de l'estampe. Né en 1797, il n'aura de cesse de des- siner la nature et les paysages du Japon avant sa trans- formation sous l'ère Meiji.
En 1832, c'est après avoir effectué son premier voyage sur la route de Tokaido (illustre route reliant la capitale du shogun, Edo et la capital impériale, Kyoto) qu'il réalise sa série d'estampes la plus célèbre : Les Cinquante-trois Stations du Tokaido (1831-1834). Il y repré- sente les paysages et les lieux majeurs croisés en chemin en y intégrant des scènes de vie quotidienne.
Inspiré par ce maître incontesté de l'estampe, Shigeru Mizuki décide de rendre hommage à Hiroshige en réa- lisant sa propre série d'illustrations : Les Cinquante-trois relais du Yokaîdö. Le mangaka mettra deux ans (2001- 2003) à redessiner les paysages originaux d'Hiroshige.
Il y intègre avec malice son univers personnel, peuplé de yôkaï et de ses propres personnages, dont Kitaro le repoussant.
Véritable fusion de la tradition classique de l'ukiyo- e (mouvement artistique de l'estampe à l'époque d'Edo) et du folklore japonais, ce livre offre un périple sans précédent.

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782360811441

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    23.6 cm

  • Largeur

    30 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    946 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Shigeru Mizuki

Shigeru Mizuki est né le 8 mars 1922 à Sakai-minato, petite ville côtière du sud-ouest du Japon. Il connaît là une enfance libre et heureuse, période faste dont il s'inspirera à de nombreuses reprises dans ses mangas. Très tôt, il montre des aptitudes étonnantes pour le dessin, talent encouragé sans réserve par ses parents. Il a à peine vingt ans lorsque la guerre vient interrompre ses espoirs de carrière. Il est enrôlé dans l'armée impériale japonaise et est envoyé dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où il va vivre un véritable cauchemar : il contracte rapidement la malaria, assiste à la mort de la plupart de ses camarades et perd le bras gauche dans un bombardement... Détenu sur place à la fin de la guerre, il se lie avec les membres d'une tribu locale, amitié qui le sauvera de la famine, de la maladie et de la folie. Ce n'est finalement qu'en 1957, après une vie déjà riche de souvenirs et de blessures, que Mizuki entame la carrière qui a fait de lui l'un des plus grands raconteurs d'histoires de son pays. Fin connaisseur des yôkaï et du surnaturel, il n'a eu de cesse depuis d'explorer les univers qui se cachent derrière notre monde pour mieux dire sa profonde compréhension de l'âme humaine.

Customer reviews

empty