Stroppy Stroppy
Stroppy Stroppy
 / 

( Aucun avis )

À propos

Stroppy travaille dans une usine de traitement de « villageois » télécommandés.
Il passe ses journées à visser des cerveaux artificielles sur de petits hommes jaunes afin de les transformer en assistants de sécurité et futurs employés de Monsieur Moustache, son patron. Lorsqu'il se fait virer à cause de Sean, un énergumène entièrement dévoué à la cause du mystique groupe de musique The All-stars Schnauzer band, ses ennuis commencent.
Marc Bell nous entraîne dans un tourbillon coloré, rempli de jeux de mots, d'onomatopées et de clins d'oeil à ses précédentes oeuvres. Il multiplie ainsi les aller-retours entre son activité de dessinateur et celle d'artiste contemporain, induisant plusieurs niveaux de lecture dans une même image. Avec humour, l'auteur développe une kyrielle de personnages improbables et aborde progressivement des thèmes plus sérieux tels que l'autorité, le pouvoir de l'argent et la répression.
Son style graphique puise ses sources dans le collage et l'art populaire, donnant lieu à un assemblage unique proche de l'imagerie cartoon. Il signe ici une de ses bandes dessinées les plus aboutie et les plus accessible.

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Romans graphiques

  • EAN

    9782360811359

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    29 cm

  • Largeur

    22.4 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    560 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Marc Bell

Né au Canada en 1971, Marc Bell profite de ce qu'il a brillamment raté son
Bac option Arts plastiques pour entamer une véritable carrière artistique. Peintre,
dessinateur et éditeur, il crée une œuvre excentrique qui ressemble parfois à « un
rébus fourré de devinettes et de tranches de bacon ». Il se fait connaître à Van-
couver en participant au groupe des «gribouilleurs», qui réunit Jason McLean,
Mark Connery, Amy Lockhart et Peter Thompson, et publie des dessins dans les
anthologies Kramers Ergot ou The Ganzfeld. Marc Bell se réclame des comic books
underground, mais aussi de l'art populaire américain et des quilts, ces dessus de
lit décoratifs faits d'assemblage de plusieurs pièces de tissus. Mêlant matériaux
et techniques variés, il tisse une toile complexe de références, d'allusions, de jeux
de mots et de calembours visuels. Après avoir publié ses histoires décalées dans
The Montreal Mirror ou Vice Magazine, Marc Bell expose désormais en galeries,
au Canada et aux États-unis, des peintures, des collages et des constructions
de carton évoquant le peintre Philip Guston. Menant de front ces deux carrières
dans l'art et la bande dessinée, il est le parfait représentant d'une génération qui,
de part et d'autre de l'Atlantique, entend créer librement, loin de toute chapelle.

Customer reviews

empty