À propos

Un voyage en métro. Des passagers, absorbés dans leurs pensées ou leurs discussions. Ludovic Flamant observe ceux qui l'entourent et s'amuse à imaginer leur vie : d'où viennent-ils ? Où vont-ils ? À quoi pensent-ils ? L'auteur est fasciné par la diversité des gens que l'on croise quelques instants.
Il enchaîne une série de portraits imaginés et touchants. Dans son observation, chaque détail compte : la couleur du rouge à lèvres, le regard qui fuit ou qui rêve... Une femme qui se remaquille, une autre qui s'inquiète pour ses enfants, un fan de super-héros qui regrette de ne pas en être un. Ceux qui veulent attirer l'attention, ceux à qui on ne fait pas attention : SDF, immigrés, monsieur ou madame-tout-le-monde...
Toujours pudique et délicat, le narrateur esquisse plus qu'il ne dissèque, laissant à chaque passager suffisamment de mystère pour que le lecteur puisse rêver.
Les planches de Jeroen Hollander viennent ponctuer ces portraits. Plans de métro, lignes urbaines qui s'entremêlent, se croisent, s'arrêtent. Ses images font penser aux chemins de vie qui se croisent, tentative de géographie des trajectoires humaines.



Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9782359840971

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    75 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Ludovic Flamant

Ludovic Flamant est né à Namur en 1978. Il se
fait d'abord remarquer par le Prix International
Jeunes auteurs en 1995 et 1996 et reçoit le Prix
Geneviève Grand'Ry pour ses poèmes en 2006.
Auteur d'un roman (Etre Vera) et deux pièces
de théâtre pour les adultes (Peep Show, Il ne
viendra plus personne) , il se consacre toutefois
surtout à la littérature jeunesse depuis 2005 chez
Pastel/L'école des loisirs (Trop la honte, Les
poupées c'est pour les filles.) mais aussi chez
Thierry Magnier (Emilie Pastèque), Bayard ou
Les fourmis rouges (Il était mille fois). En 2011, il
traduit l'abécédaire de l'américain Edward Gorey
pour les éditions du Tripode (Les enfants fichus).
Il s'engage actuellement sur de nouveaux chemins
en créant et jouant des seul-en-scène (Cie
Banquette arrière) et en s'attelant à un scénario
de film avec le réalisateur Xavier Seron.

Jeroen Hollander

Jeroen Hollander est un artiste belge
autodidacte, faisant partie du courant de
l'art brut. Depuis toujours, il est captivé par
les moyens de transport ; il trace et dessine
des cartes de villes imaginaires, des lignes
de métro, des réseaux de transport routier
ou ferroviaire.
En 2009, il reçoit une reconnaissance
majeure pour son travail : il est l'un des
quatre lauréats du Prix de la Jeune Peinture
Belge. Cette récompense l'encourage à
continuer ses explorations de réseaux
urbains, tout en gardant la simplicité de
moyens qu'on lui connaît.
Ses oeuvres sont visibles dans la collection
permanente du musée art)&(marges
à Bruxelles.
http://www.jeroenhollander.eu

empty