Sciences Po, l'école de la domination

About

Il y a plus de cent cinquante ans, un publiciste méconnu mais disposant d'un important réseau de notables, Émile Boutmy, fonde l'École libre des sciences politiques. Après la défaite de Sedan et la Commune de Paris en 1871, il veut créer l'élite qui, « de proche en proche, donnera le ton à toute la nation », et convoite ainsi de « refaire une tête de peuple ». Ce projet élitiste est toujours dans l'ADN de Sciences Po, rebaptisée ainsi après une nationalisation en trompe-l'oeil en 1945, qui lui procure un statut dérogatoire, entre le public et le privé.
Alors que l'École nationale d'administration (ENA) est souvent qualifiée d'école du pouvoir, Sciences Po est celle d'une domination idéologique diffuse. Depuis sa fondation, ce n'est plus seulement au nombre de hauts fonctionnaires qu'elle forme qu'on mesure son influence. Aujourd'hui, alors que 70 % des diplômés de l'école de la rue Saint-Guillaume décident de travailler dans le privé, cette influence s'étend aux médias, aux grandes entreprises, aux cabinets de conseil... Cet essai propose d'analyser l'histoire de Sciences Po sous l'angle de cette domination, et de sa résistance aux velléités de la briser. Cet essai entend sortir de la légende dorée, et d'une histoire longtemps écrite de l'intérieur.


Categories : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Authors

    Mathieu Dejean

  • Publisher

    Fabrique

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Publication date

    17/03/2023

  • EAN

    9782358722537

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    150 Pages

  • Height

    20 cm

  • Width

    13 cm

  • Thickness

    1.3 cm

  • Poids

    178 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Mathieu Dejean

Journaliste au pôle politique de Mediapart, Mathieu Dejean a travaillé pendant 7 ans au service sociétés et idées des Inrockuptibles.

empty