Sébastien Roch Sébastien Roch
Sébastien Roch Sébastien Roch
 / 

Sébastien Roch (préface Pierre Marcelle)

, (Illustrateur)

À propos

Le trait noir d'Eloi Valat, auteur d'une fameuse trilogie sur la Commune, révèle la force de ce roman méconnu d'Octave Mirbeau. Paru en 1890, c'est l'histoire, à la fin du second Empire, d'un adolescent du Perche qui, pour la gloriole de son quincailler de père, acceptera son enfermement dans un collège de Jésuites breton où il sera violé, brisé, avant de mourir à vingt ans, le crâne fracassé par un obus prussien, sans avoir rien su de la vie, tandis que son double, Bolorec, qui hurle sa haine de l'obscurantisme clérical, de la contre-révolution et de l'injustice immuable, finira, au mieux, sous la mitraille versaillaise assassinant la Commune... Un noir roman de suicidés. La rencontre d'un artiste incandescent avec l'auteur, mort il y a cent ans, du Journal d'une femme de chambre.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782358480888

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    17 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Eloi Valat

Eloi Valat, peintre et dessinateur, est l'auteur d'une trilogie d'albums sur la Commune (La Semaine sanglante, L'enterrement de Jules Vallès et Le Journal de la Commune, Bleu autour). « Des dessins saisissants. C'est passionnant, bouleversant, superbe » (Kathleen Evin, France Inter). « On sent une révolution en marche, une fébrilité, la dimension du combat » (Emmanuel Laurentin, France Culture). « Un travail d'une modernité époustouflante : une révélation » (Jean-Marie Borzeix).

empty