Guerres et capital

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Le mot de l'éditeur : De Marx à Mao en passant par Lénine, la guerre a été l'un des grands objets de réflexion à gauche. Or depuis une trentaine d'années, depuis les analyses de Foucault sur la « guerre civile généralisée » et la théorisation de la « machine de guerre » par Deleuze et Guattari, elle a presque entièrement disparu des diverses théories critiques. Aspirant à combler ce manque pour produire une pensée politique à la hauteur des enjeux du présent, Guerres et capital ...tente d'abord d'étayer l'hypothèse suivante : la guerre, au même titre que la monnaie et l'État, est constitutive du capitalisme. Inscrivant leur analyse dans la longue durée, couvrant un vaste terrain historique allant de l'expansion européenne des débuts de la modernité jusqu'aux guerres contemporaines, les auteurs identifient ainsi les différentes étapes de la constitution d'une « machine de guerre capitaliste ». Si cette ambition est déjà remarquable, le propos ne s'arrête pas là. Selon Éric Alliez et Maurizio Lazzarato, parler de la guerre au singulier, ce serait adopter le point de vue de l'État et négliger l'essentiel : le fait que l'histoire du capitalisme est traversée, depuis le début, par une multiplicité de guerres - de classes, de races, de sexes, de subjectivités, de civilisations. D'où la seconde hypothèse : toutes ces guerres sont le fondement de l'ordre intérieur et de l'ordre extérieur, le principe d'organisation de la société capitaliste. Elles sont si bien intégrées à la nature du capital qu'il faudrait réécrire de bout en bout Das Kapital pour rendre compte de leur dynamique dans son fonctionnement le plus réel. C'est précisément ce que cet ouvrage se propose de faire.

Grand format - 20.00 €

En stock dans 61 librairies Réserver en librairie

Autres informations

  • EAN 9782354801441
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 320 pages
  • Longueur 20 cm
  • Largeur 14 cm

empty