Spinoza et les sciences sociales ; de la puissance de la multitude à l'économie des affects

,

À propos

Que les sciences sociales du XXIe siècle puissent trouver à s'inspirer d'un penseur du XVIIe a sans doute de quoi surprendre. Il est vrai que, commençant avec la cause de soi, la substance et Dieu, la philosophie de Spinoza semble tout avoir pour décourager le non-philosophe. Elle n'en finit pas moins avec les passions individuelles et collectives, les institutions et l'imaginaire social, la constitution des corps politiques et leurs crises, les dynamiques de la rébellion - questions-clés des sciences sociales. C'est pourquoi on ne devrait pas s'étonner de voir ici Spinoza dialoguer avec Foucault, Bourdieu, Mauss, Tarde ou Durkheim. Ni de voir les concepts spinozistes mis à l'oeuvre dans l'analyse des affects communs, de la médiasphère de l'opinion, des collectifs de travail comme communautés d'action, ou de la monnaie comme institution. Le tournant des années 1980 a vu la découverte d'un Spinoza politique, penseur de la puissance de la multitude, révélant une figure largement méconnue par la tradition critique antérieure. Ce mouvement de réinvention trouve ici son prolongement logique, dans un ouvrage qui esquisse une autre figure inédite : la possibilité d'un devenir spinoziste des sciences sociales.

Ce volume rassemble des contributions d'Yves Citton, Christian Lazzeri, Frédéric Lordon, Antonio Negri, André Orléan, Aurélie Pfauwadel, Pascal Sévérac et Philippe Zarifian.



Categories : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782354800734

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    449 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    376 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yves Citton

Yves Cittonétudie et enseigne la littérature à l'université Paris 8 et co-dirige la revue Multitudes. Il a publié au Seuil Pour une écologie de l'attention (2014), Médiarchie (2017) et Générations collapsonautes (2020). Ce livre condense des travaux dix-huitiémistes qu'il a menés au cours des trente dernières années.

Frédéric Lordon

Directeur de recherche au CNRS, Frédéric Lordon est notamment l'auteur de Jusqu'à quand ? Pour en finir avec les crises financières, (Raison d'agir, 2008), La Crise de trop, (Fayard, 2009), Capitalisme, désir et servitude (La Fabrique, 2010).

empty