Nikolaus Pevsnner arpenteur de l'art ; des origines allemandes de l'histoire de l'art britannique Nikolaus Pevsnner arpenteur de l'art ; des origines allemandes de l'histoire de l'art britannique
Nikolaus Pevsnner arpenteur de l'art ; des origines allemandes de l'histoire de l'art britannique Nikolaus Pevsnner arpenteur de l'art ; des origines allemandes de l'histoire de l'art britannique
 / 

Nikolaus Pevsnner arpenteur de l'art ; des origines allemandes de l'histoire de l'art britannique

À propos

Les années 1930-1940 sont une période charnière de l'historiographie de l'art, où la Grande-Bretagne et les États-Unis connaissent un afflux d'intellectuels et de scientifiques fuyant le régime national-socialiste. À l'heure où l'histoire de l'art est justement dominée par la tradition anglo-saxonne, son historiographie véhicule le récit glorieux du sauvetage des historiens d art réfugiés (la plupart venant de pays de langue allemande) qui en retour auraient favorisé l'essor de la discipline dans leurs pays d'accueil. Un tel récit héroïque demande à être nuancé, car il gomme les conflits idéologiques et les obstacles institutionnels qui ont marqué l'historiographie de l'art. Pour une meilleure compréhension des origines du discours européen actuel sur l'art, il convient de s interroger sur les tensions latentes entre l'idéal d'universalisme de la science et le rôle toujours actif des particularismes nationaux dans la formulation des savoirs.
Le présent livre explore ces tensions dans les transferts culturels qui parcourent la vie et la carrière de l'historien d'art d'origine allemande Nikolaus Pevsner (1902-1983), en prenant le contrepoint de trajectoires plus connues, érigées en symbole de la résistance d'une communauté universitaire soudée, comme le parcours de la bibliothèque Warburg de Hambourg à Londres. Pevsner, émigrant en Angleterre en 1933, a dû construire les conditions de sa propre intégration et pour cela modifier le périmètre de l'histoire de l'art d un point de vue social, institutionnel et thématique, à travers ses écrits et son intense activité de popularisation et de défense d'un art britannique qu il n'a cessé d'arpenter.

Categories : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Histoire de l'art > Art moderne

  • EAN

    9782354570880

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15.2 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    480 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Emilie Oléron Evans

Émilie Oléron Evans est normalienne, agrégée d'allemand et titulaire d'un doctorat d'études germaniques. Elle est actuellement chercheuse postdoctorale en historiographie de l'art à l'Institut d'études avancées de Strasbourg.

empty