Revue des sciences sociales n.39 ; ethique et sante Revue des sciences sociales n.39 ; ethique et sante
Revue des sciences sociales n.39 ; ethique et sante Revue des sciences sociales n.39 ; ethique et sante
 / 

Revue des sciences sociales n.39 ; ethique et sante

, ,

À propos

Les demandes de malades incurables de pouvoir bénéficier d'un suicide assisté ont donné en 2008 toute son actualité à ce numéro consacré à la médicalisation de la société. La question de la décision d'interrompre la vie y occupe une place centrale, à propos de l'euthanasie et des soins palliatifs, mais aussi autour de l'interruption médicale de grossesse, ou des prélèvements d'organes qui supposent une définition de la mort souvent contre-intuitive.
L'interrogation éthique autour de ce problème est une affaire de société, car toute société a besoin de définir ce qu'est la vie et ce qu'est la mort, et ce qu'est un être humain: à partir de quand cette partie du corps de la mère passe-t-elle du statut de chose à celle de personne, et à partir de quand ce corps cesse-t-il d'abriter un être humain? Faute de consensus, le geste du soignant heurte un interdit fondamental, celui du meurtre, qui fonde par la morale la cohésion de la société.
Ce numéro aborde bien d'autres aspects de la médicalisation de notre vie quotidienne, engagés par exemple par les biotechnologies, les manipulations génétiques, la stérilisation volontaire ou la circoncision. L'éthique elle-même s'en trouve interrogée: ne sert-elle pas à produire de la norme dans un contexte devenu moralement incertain? Serait-elle donc le comble de la médicalisation: une obligation individuellement assumée, « évidente », de rechercher son bien-être et celui d'autrui?

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782354100124

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    248 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    20 cm

  • Poids

    578 g

  • Distributeur

    Vrin

  • Support principal

    Revue

Infos supplémentaires : Broché  

David Le Breton

David Le Breton est professeur de sociologie à l'université de Strasbourg. Membre de l'Institut Universitaire de France. Membre de l'Institut des Études Avancées de l'université de Strasbourg (USIAS). Auteur de nombreux ouvrages sur l'adolescence, notamment : En souffrance. Adolescence et entrée dans la vie (Métailié), Signes d'identité. Tatouages, piercings et autres marques corporelles (Métailié), La peau et la trace. Sur les blessures de soi (Métailié), Conduites à risque. Des jeux de mort au jeu de vivre (PUF, Quadrige). Il est également codirecteur avec Daniel Marcelli du Dictionnaire de l'adolescence et de la jeunesse (PUF, Quadrige).

Marie-Jo Thiel

Marie-Jo Thiel est médecin, diplômée en politiques européennes de santé
et professeur d'éthique à l'université de Strasbourg (Faculté de théologie).
Directrice du Centre européen d'enseignement et de recherche en éthique, elle a
été nommée en 2011 membre du Groupe européen d'éthique des sciences et des
nouvelles technologies de la Commission européenne.

empty