Jacques, Florence, Eléonore, Cyril et les autres... vivre le temps qui reste

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Jacques, Florence, Eléonore, Cyril et les autres... vivre le temps qui reste

Jacques va mourir de son cancer ; Antoine est assommé par le suicide de son père, Françoise par celui de sa fille ; monsieur Thomas agonise devant les trois soeurs ; Hanh est au chevet de sa mère comateuse ; Alain se jette par la fenêtre ; Cyril est en sédation profonde et continue ; Malika s'obstine à nourrir son enfant ; Éléonore veut mourir belle ; Charles-Édouard est un sinistre con ; Nadia et Stéphane se détestent. Déni, révolte, colère, chantage, dépression, angoisse devant la fin de vie d'un proche, deuil, résilience, directives anticipées, personne de confiance, sédation profonde et continue, obstination déraisonnable, mensonges, soins palliatifs, mains tenues, familles envahissantes, apeurées, dangereuses, aimantes, soutenues : autant de thèmes abordés tout au long de ces portraits. Ces récits authentiques (les noms et les prénoms ont été changés) émanent de la pratique d'un médecin dans une unité de soins palliatifs avec une oreille attentive, un regard chaleureux, une empathie précieuse. Car soigner dans le cadre d'une fin de vie, c'est être un médecin habile dans les dosages pharmacologiques, mais c'est aussi prendre la main du patient et... ne plus la lâcher ! La narration s'enrichit de réflexions, d'un état des lieux sur la fin de vie en France en 2018. Que dire ? Que taire ? Que faire ? Quelles erreurs éviter ? Que répondre ? Qu'autorise la loi ? Quelles aides solliciter ? La médecine soigne et soignera de mieux en mieux la maladie et la douleur, mais ne pourra jamais rien contre la mort. Et dans cet espace entre la vie et la dernière heure que se passe-t-il ? On peut oublier ou refuser d'y penser, tout le monde n'a pas la chance de mourir brutalement en bonne santé ! Cadres de santé, psychologues, infirmières, aides-soignantes, administratifs, éclairent le lecteur sur leur rôle et l'empathie nécessaire. La fin de vie n'est pas drôle tous les jours. C'est une longue route. Une aventure. La vivacité de l'écriture y entrainera le lecteur en suscitant son émotion. Tous ces disparus deviendront ses familiers. Il se reconnaitra peut-être parmi leurs proches. Avec un sourire parfois.

  • EAN 9782353451920
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 128 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Poids 205 g
  • Distributeur Daudin

Rayon(s) : Sciences & Techniques > Médecine > Généralités sur la médecine > Essais / Réflexions / Ecrits sur la médecine

Jean-Louis Lejonc

Jean-Louis Lejonc est professeur de Médecine Interne à l'Université Paris-Est Créteil. Il consacre du temps à ses étudiants et à ses montagnes. Il s'échine à élever ceux-là vers des sommets et à vaincre encore celles-ci.ÿIl aime le vélo, la haute-route, la grimpe avec Charmoz, les pieds paquets et les whiskies japonais. Il abandonne volontiers la région parisienne pour l'Oisans où il a ses habitudes,et a gravi plusieurs fois les Ecrins en couinant. Il admire l'œuvre de son regretté confrère Arthur Conan Doyle.

empty