Le nom qui efface la couleur

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Le nom qui efface la couleur

,

Liste

Israel Ariño voit en noir et blanc. Son travail évoque une vision qui lui est chère : la disparition et les traces fugaces qui en résultent, inaccessibles à notre rationalité. Les outils avec lesquels il fait corps, moyen format et chambres photographiques, induisent sa pratique d'une photographie lente, grâce à laquelle il voit et entrouvre les lisières du monde. Ses images bâtissent un décor métaphorique aussi bien originel que contemporain : des visages, des paysages, animaux, nuages. Ces objets divers apportent les pièces manquantes au puzzle mystique qu'il poursuit et qu'il construit au fil de ses déambulations intuitives. Il faut qu'il soit subjugué par son sujet pour extraire de notre environnement quotidien cette pietà, ces silhouettes aquatiques, ces gamins qui regardent demain et défieraient quiconque de les en empêcher, ces chemins qui disparaissent, ces bâches noires dressées vers la trouée du ciel et parées de rosée pour nous être aimable, ces coeurs nichés dans la friche ; l'inextricable côtoie le dérisoire et pourtant tout fait sens ; un sens qui dépasse l'âge des hommes et qui pourtant nous rappelle à notre propre humanité, à la place que l'on prend et à celle que nous laissons. Le nom qui efface la couleur n'est ni un constat, ni le symptôme d'un monde qui disparaît, que l'on aurait perdu. C'était mieux avant n'a pas cours ici.

  • EAN 9782350463124
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 104 Pages
  • Longueur 24 cm
  • Largeur 20 cm

Rayon(s) : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie

Sylvie Durbec

Sylvie Durbec est née à Marseille. Fait ses études à Aix en Provence, loin de la mer. Devient professeur de lettres et mère de quatre garçons. Ecrit de la poésie, regarde le temps qu'il fait, prend patience. Elle a publié des recueils de poésie, des romans, des livres pour enfants (Fayard, Grandir, l'Amourier, Cousu main, Potentille,...).ÿLauréate du prix Jean Follain, elle a récemment publié aux éditons Jacques Brémond « Marseille, éclats & quartiers » et aux éditions Du Soir au Matin « L'ascenseur de Caproni ». Chez le même éditeur Parfois silence.

Grand format - 25.00 €

À commander dans une librairie Choisir ma librairie


empty