Les écrivains de langue allemande sous le nazisme ; 1933-1945 une écriture qui résiste Les écrivains de langue allemande sous le nazisme ; 1933-1945 une écriture qui résiste
Les écrivains de langue allemande sous le nazisme ; 1933-1945 une écriture qui résiste Les écrivains de langue allemande sous le nazisme ; 1933-1945 une écriture qui résiste
 / 

Les écrivains de langue allemande sous le nazisme ; 1933-1945 une écriture qui résiste

À propos

La littérature est au coeur du combat mené par les écrivains contre le régime hitlérien. La nuit du 10 mai 1933, les immenses autodafés ont lieu à Berlin. L'Opéra de quatre sous, de Brecht, la Montagne magique de T.Mann, à l'Ouest rien de nouveau d'E.M.Remarque, la Forêt viennoise d'Horvath, disparaissent dans les flammes, avec des milliers d'autres volumes. La littérature allemande doit sa survie aux écrivains humanistes, communistes, Juifs, exilés en terre étrangère, une écriture qui résiste au temps, à l'exil, aux suicides.

Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782343025155

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    212 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Poids

    265 g

  • Distributeur

    L'harmattan

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

René Lévy

René Lévy est né à Paris en 1970. Études talmudiques à Strasbourg puis Paris. Parallèlement, études supérieures de philosophie. En 1995, maîtrise sur Descartes. En 2006, thèse de philosophie sur Maïmonide. Directeur scientifique de la collection « Les Dix paroles » depuis la disparition de Charles Mopsik. Dirige aujourd'hui l'Institut d'études lévinassiennes (fondé en 2000 à Jérusalem par Benny Lévy, Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy). Professeur de philosophie depuis 1995.

empty