Croc-Blanc
 / 

Croc-Blanc

À propos

"Il est clair que sa mère est Kichë. Mais son père était loup. Il y a beaucoup de loup et peu de chien en lui. Blancs sont ses crocs et Croc-Blanc sera son nom. J'ai dit." Le louveteau, qui venait de recevoir un nom devant le monde, ouvrait de grands yeux. Pendant quelque temps, les animaux humains continuèrent à émettre leurs sons de bouche. Puis, Castor-Gris prit un couteau (...) et s'en alla couper un bâton dans les taillis, sous le regard attentif de Croc-Blanc. Il pratiqua des encoches aux deux bouts du bâton et y enfila des lanières de peau, l'une qu'il attacha autour du cou de Kichë et l'autre autour d'un petit sapin. Croc-Blanc suivit sa mère et se coucha près d'elle...
Ainsi commence pour Croc-Blanc, né sauvage et libre, l'apprentissage de la soumission. Il subira la loi des hommes, jusqu'au jour où, pour l'amour d'un homme, le loup rebelle deviendra fidèle.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782277228875

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty