Gratitude

Traduction SALOME WITTMANN  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

C'est à travers quatre courts essais que l'écrivain et neurologue Oliver Sacks livre au lecteur, dans une langue simple et dénuée de tout pathos, ses dernières réflexions sur sa vie telle qu'il l'a menée et telle qu'il entend la terminer. S'il revient brièvement sur certains épisodes qui ont marqué sa jeunesse, c'est en premier lieu son sentiment sur une vie étonnante qu'il offre dans ce livre et son attitude face à la fin de vie - Oliver Sacks était atteint d'un cancer en phase terminale -, exempte de toute amertume ou frustration, marquée, au contraire, par une sérénité poignante qui donne à réfléchir.
Si la mort est la plus universelle des expériences humaines, elle suscite chez les personnes touchées par le décès d'un proche ou confrontées au présage de leur propre disparition de multiples réactions. Devant la diversité des comportements, l'entourage se sent souvent désemparé. C'est face à cette détresse que le court texte d'Oliver Sacks prend tout son sens.
À travers ce récit, l'auteur ne prétend pas donner de solution, il n'impose aucune réponse, il se contente de partager son expérience avec le lecteur. C'est de la neutralité du ton qu'il emploie que son texte, semblable à une longue épitaphe, tire toute sa force.



Categories : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782267032314

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    60 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    140 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Olivier Sacks

Né à Londres en 1933, Oliver Sacks quitte l'Angleterre pour les États-Unis après que sa
mère refuse d'accepter son homosexualité et qu'il sombre, pendant un temps, dans une
addiction aux amphétamines. À New York, il exerce la profession de neurologue, ses
patients deviennent la matière première d'écrits comme L'Eveil (prix Hawthornden 1974) ou
L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau, qui devint immédiatement un succès
mondial et le rendit célèbre en tant qu'écrivain. Olivier Sacks est mort le 30 août 2015 des
suites d'un cancer généralisé.

empty