Bien malin qui connait son père Bien malin qui connait son père
Bien malin qui connait son père Bien malin qui connait son père
 / 

Bien malin qui connait son père

À propos

Angela Carter, exubérante, subversive et très imaginative consacra son oeuvre à revisiter les mythes établis, questionner à l'infini le visage féminin et son irrépressible liberté et se lancer à bride abattue dans le carnavalesque. Son roman, Bien malin qui connaît son père, appartient à cette veine. Le jour de ses soixante-quinze ans, Dora décide de raconter sa vie et celle de sa jumelle, Nora. Selon ses propres termes, les deux soeurs sont « identiques » mais pas « symétriques », ce qui les a préservées de la monotonie de la gémellité et leur a permis bien des aventures. La narratrice s'amuse et se grise de son propre récit désopilant et loufoque, retraçant quelques soixante années de l'histoire du théâtre et du cinéma de Londres à Manhattan et Hollywood, à travers le destin des deux jumelles, rejetons illégitimes d'un grand acteur shakespearien, lui-même issu d'une lignée de comédiens. Le lecteur est subjugué par l'atmosphère du roman et la densité de ses personnages des années soixante qui voient la décadence du puritanisme et la libéralisation débridée des moeurs, dans un texte qui n'a pas vieilli.
Mélange parfait d'élégance et de grossièreté, l'écriture foisonne de calembours, avec un humour caustique qui ne cesse de briller.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782267030778

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    354 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    229 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Angela Carter

Née en 1940 à Eastbourne, Angela Carter a étudié la littérature anglaise à l'Université de Bristol et travaillé comme journaliste avant de se tourner vers la littérature. Elle est l'auteur de huit romans, trois recueils de nouvelles, deux essais et de nombreux articles dans des journaux tels que The Guardian, The Independent, New Statesman. Entre 1970 et 1980, elle voyage en Europe, en Asie, aux États-Unis et est auteur résident dans plusieurs universités. Elle meurt en 1992 à l'âge de 51 ans. Angela Carter est aujourd'hui l'un des auteurs les plus enseignés dans les pays anglo-saxons.

empty