le pays de la peur le pays de la peur
le pays de la peur
le pays de la peur
 / 

À propos

Lorsque Carlos et Sara s'aperçoivent que des objets disparaissent de leur maison et que quelqu'un vole de l'argent dans leurs portefeuilles, ils n'ont aucun doute et congédient aussitôt leur femme de ménage marocaine. Mais d'autres vols se produisent, et ils se tournent alors vers leur fils Pablo, un adolescent taciturne et craintif qui, comprend son père en allant l'attendre à la sortie du collège, est malmené par l'un de ses camarades de classe. Victime d'extorsion, Pablo n'a eu d'autre issue que de soustraire biens et argent pour ne plus subir coups et brimades, qui se poursuivent malgré cela. Face à cette situation, Carlos n'a pas de solution, car à l'école on hausse les épaules et la police, elle, ne peut rien faire contre un mineur. Mais surtout, il a peur : Carlos voit des dangers partout et s'est forgé une véritable philosophie en la matière, reposant sur une lâcheté pleinement assumée. Néanmoins cette philosophie ne lui permet pas d'aider réellement son fils, et dès lors c'est l'escalade : jusqu'où ira Javier, le jeune agresseur qui brutalise le fils et le père, et jusqu'où est prêt à aller ce dernier pour garantir la sécurité de sa famille ? Le pays de la peur pose deux grandes questions, d'une importance fondamentale aujourd'hui : devons-nous laisser la peur prendre le dessus et, si oui, sommes-nous prêts à agir en conséquence ? En ces temps troublés, où la lutte contre le terrorisme et l'insécurité est devenue l'argument principal de nombreux hommes politiques partout dans le monde, on ne saurait trouver problématique plus actuelle, qui résume à elle seule l'esprit du temps. Non content de poser les bonnes questions, Isaac Rosa a su bâtir un formidable roman d'idées capable de mettre en situation cette problématique, au moyen d'une intrigue riche et habile, et d'une écriture sobre, mesurée, d'une justesse et d'une précision exceptionnelles. À partir d'une situation simple (une famille et un agresseur), l'auteur parvient à développer d'une part un suspense haletant et, de l'autre, une réflexion profonde, virtuose et passionnante, sur la peur, la violence, l'hystérie sécuritaire. Ces deux niveaux se mêlent tellement bien que le roman n'est jamais théorique mais progresse au contraire naturellement vers son implacable dénouement.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782267026368

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    20.1 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    278 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty