La soeur de katia La soeur de katia
La soeur de katia La soeur de katia
 / 

La soeur de katia

Traduction FRANCOIS GAUDRY  - Langue d'origine : ESPAGNOL

À propos

La soeur de Katia, héroïne dont le nom et l'identité ne sont jamais mentionnés, appartient à une famille complètement déstructurée et désintégrée : père inconnu, grand-mère victime de perte de mémoire accélérée, mère prostituée et soeur strip-teaseuse puis droguée. En dépit de sa jeunesse, c'est à elle que revient la charge d'apaiser et d'adoucir l'ambiance familiale tourmentée et de s'acquitter des tâches ménagères. Son unique distraction consiste à regarder des documentaires animaliers à la télévision et à se rendre Plaza Mayor pour observer les touristes. Sans perspective d'avenir meilleur mais dotée d'une bonté instinctive et spontanée, elle est malgré tout heureuse, se contentant d'un mot, d'une attention ou de quelques mots échangés avec un inconnu. Une telle ingénuité peut néanmoins se révéler destructrice face au monde corrompu qui l'entoure. Ainsi rencontre-t-elle un jour un jeune Américain, John Turner, porteur d'un message religieux certes avenant, mais également risqué : « Dieu t'aime ». Eprouvant pour lui une attirance croissante au fil de leurs rencontres affables, la jeune fille se laisse charmer par le lyrisme envoûtant de ses endoctrinements. Mélange d'ingénuité et de subversion (elle porte un regard attendri, presque émerveillé, sur sa soeur pourtant en plein décadence, incapable de jamais la condamner), son personnage témoigne de l'indigence morale à laquelle peut conduire l'absence de repères et, par voie de conséquence, l'incapacité à élaborer des jugements sains. Si l'on suit le parcours de cette adolescente livrée à elle-même, elle constitue également le filtre à travers lequel nous suivons le parcours malheureux et misérables des êtres qui l'entourent. Le roman présente donc la crise, qui suppose un certain autisme chez l'héroïne, à laquelle elle est confrontée à l'adolescence, période de douloureuse découverte des déboires de la vie amoureuse autant que des supercheries de la vie sociale. Elle a 15 ans, elle ignore le mal, le sordide lui est invisible, elle est dans le ravissement des choses, même si elle sent confusément que la vie lui est hostile. Qu'importe puisque Katia est là...

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782267018516

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    202 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    226 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Andrés Barba

Andrés Barba est né à Madrid en 1975. Il est diplômé en lettres espagnoles. Il a publié son premier livre en 1997 El hueso que más duele. Il a représenté l'Espagne dans divers congrès de jeunes auteurs de fiction et de théâtre. Il a enseigné au Bowdoin College (Etats-Unis) et est actuellement professeur à l'Université de Madrid.ÿSes deux premiers livres traduits en français ont été salués par la presse à la rentrée de septembre 2006.

empty