ô Jérusalem
 / 

ô Jérusalem

À propos

30 millions de lecteurs. 28 éditions internationales. un grand film en préparation. o jérusalem mai 1948. les anglais quittent la palestine. la ville sainte est à feu et à sang. le conflit israélo-arabe commence et ne s'éteindra plus. un formidable récit historique débordant d'aventures, de drames, d'amour, d'héroïsme et de secrets révélés. un livre clé.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782266161114

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    924 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    780 g

  • Distributeur

    Interforum

Dominique Lapierre

Fils de diplomate, Dominique Lapierre fait en 1948, à l’âge de dix-sept ans, une entrée remarquée dans le journalisme et l'édition en publiant un reportage pour «Le Monde» qui deviendra son premier livre et best-seller «Un dollar les mille kilomètres». En 1954, au Shape où il fait son service militaire, il rencontre Larry Collins. Une amitié naît sous l’uniforme. Après son service, Dominique Lapierre entre à «Paris Match» et couvre, pendant quinze ans, tous les points chauds du globe. Tokyo, Rio, le Congo, Moscou, New York, l’Algérie… les reportages de Dominique Lapierre racontent l’actualité contemporaine. À Paris, où ils se retrouvent en 1960, Dominique Lapierre et Larry Collins décident de collaborer à la rédaction d’un grand événement franco-américain. Quatre années plus tard, paraît le premier best-seller de cette équipe littéraire, «Paris brûle-t-il?» (quatre millions d’exemplaires, vingt-deux traductions, une super-production cinématographique). Viendront ensuite quatre autres succès internationaux, fruits de leurs enquêtes implacables: «…Ou tu porteras mon deuil», «Ô Jérusalem», «Cette nuit la liberté», «Le Cinquième Cavalier». En 1981, lors d’un séjour à Calcutta, Dominique Lapierre rencontre mère Teresa. Il lui propose de réaliser un film de fiction sur sa vie et son œuvre. Diffusé par toutes les télévisions mondiales, «mère Teresa – Au nom des pauvres de Dieu» sera vu par plus de cent millions de téléspectateurs. Au cours d’une longue enquête, Dominique Lapierre découvre qu’il existe à Calcutta beaucoup d’apôtres et de saints comme mère Teresa. Il y plante le décor d’un nouveau livre, «La Cité de la joie». Paraissent ensuite «Plus grands que l’amour», «Mille soleils», qui sera couronné par le prix des Nations unies pour la paix, «Il était minuit cinq à Bhopal» en collaboration avec l’écrivain espagnol Javier Moro. Et en 2004, Dominique Lapierre retrouve Larry Collins pour «New York brûle-t-il?», un formidable roman en plein cœur de notre temps.

empty