Ristretto v.1
 / 

Ristretto v.1

Résumé

Votre café n'aura plus jamais le même goût. Trois meurtres sont commis en trois endroits du monde et sans mobile apparent. Un seul dénominateur commun : sur les lieux du crime, on retrouve une cerise d'un café arabica extrêmement rare, et sur laquelle est dessinée une esperluette rouge sang. Il y a quelques mois encore, Clara était déontologue à la Premium, un groupe influent dans la finance internationale. Depuis sa démission, elle vit avec son fils, retirée à la campagne. Jusqu'au jour où elle-même est destinataire de la funeste cerise de café. Entre plantations de caféiers et salles des marchés, la jeune femme devra lutter pour sa survie, en affrontant tout autant ses propres démons que les forces sombres qui la traquent sans relâche.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782265118034

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    376 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    456 g

  • Distributeur

    Interforum

Categories : Policier & Thriller > Thriller

Bertrand Puard

Passionné de cinéma et de littérature policière, Bertrand Puard entre comme lecteur aux Éditions du Masque après avoir obtenu un magistère de finances et exercé la profession de trader à Londres. Il fait ses débuts d'écrivain avec une nouvelle Et la lumière fut (1998) saluée par la critique. Encouragé par Serge Brussolo, alors directeur littéraire au Masque, il publie son premier roman, Musique de nuit, qui obtient le Prix du roman policier du festival de Cognac 2001. S'ensuivent plusieurs romans adultes et une série pour la jeunesse Les Compagnons du Sablier (Flammarion) qui lui a valu d'être décrit dans le Figaro Magazine comme « la nouvelle révélation jeunesse de la rentrée 2009 ». Il a aussi écrit plusieurs feuilletons radiophoniques inédits pour France Culture et travaille en parallèle sur des projets de scénarios pour la télévision.

empty